Seine-Saint-Denis : Un policier s’est suicidé avec son arme de service


Illustration Actu17 ©

Un policier affecté à la brigade de nuit du dépôt du tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis), s’est donné la mort ce mercredi matin, à la fin de son service.

Nouveau drame dans les rangs de la police nationale. Vincent, policier, était âgé de 34 ans. Il s’est suicidé dans les toilettes du TGI de Bobigny, où il était affecté, ce mercredi matin, peu après 6 heures.

Depuis le 1er janvier, il s’agirait du 52ème fonctionnaire de police à commettre l’irréparable. Un chiffre en forte hausse, qui continue à inquiéter.

Un soutien psychologique national

Récemment, le ministère de l’Intérieur a mis en place un numéro de téléphone dédié aux policiers qui ont besoin d’une écoute ou d’un soutien psychologique. Joignable 24h/24 et 7j/7, il est géré par une entreprise extérieure spécialisée qui met à disposition des psychologues.

En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes ont mis fin à leurs jours selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.