Seine-Saint-Denis : Une prof agressée par un ancien élève avec un pistolet à billes


Illustration Actu17 ©

Ce vendredi, la totalité des enseignants du collège Elsa-Triolet de Saint-Denis étaient en grève.

Ce mouvement de grogne, suivi massivement par les enseignants de cet établissent qui accueille 578 élèves, fait suite à de graves violences. Tout a débuté jeudi vers 15h15, devant le collège. Depuis la rue, trois jeunes individus ont invectivé les élèves qui se trouvaient en classe. Lorsque l’enseignante est intervenue, cela a dégénéré.

Il brandit un pistolet

« La professeure est sortie et leur a demandé de se taire. Ils ont lancé un pavé dans la vitre de la classe. Puis l’un d’eux a escaladé le muret et a pénétré dans la salle de cours. Face à l’enseignante, il a brandi un pistolet et lui a dit “C’est un attentat sale p*” », témoigne un enseignant.

Selon une source proche de l’enquête, l’agresseur agissant à visage découvert, a tiré trois fois sur la professeure de 26 ans. Elle a eu le réflexe de placer ses mains devant son visage et n’a pas été blessée.

L’agresseur présumé, un ancien élève, a été interpellé en fin d’après midi et placé en garde à vue, relate Le Parisien.


Un climat de violence

Les enseignants du collège dénoncent des conditions difficiles pour exercer et notamment un climat de violence. Selon cette même source, le jour de l’agression un élève de 6ème a été trouvé porteur d’un Taser. Un incendie s’est également déclaré dans la cantine…

De son côté, la mairie a demandé la mise en place d’une « réunion de travail avec la préfecture et les différents acteurs concernés », dédiée à deux collèges de la commune.