Séisme de magnitude 6,4 en Croatie : des immeubles effondrés, une centrale nucléaire à l’arrêt en Slovénie


Les dégâts sont très importants dans la ville de Petrinja. (photo @_antens)

Un violent séisme de magnitude 6,4 a frappé la Croatie ce mardi. Des immeubles se sont notamment effondrés dans la ville de Petrinja, dans le centre du pays. Une centrale nucléaire a aussi été fermée en Slovénie, « par précaution ».

Les dégâts sont importants en Croatie après un tremblement de terre de magnitude 6,4 ce lundi à 12h19. L’épicentre se situe près de Petrinja, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de la capitale, Zagreb, indique l’USGS (l’institut d’études géologiques des États-Unis). Il a été évalué à une profondeur de 10 km.

Des scènes de panique ont eu lieu dans les rues, notamment à Petrinja qui compte plus de 20 000 habitants, où plusieurs immeubles se sont effondrés. Pour l’heure, aucun bilan humain n’a été communiqué.

« Nous retirons actuellement des gens des décombres, nous ignorons encore s’il y a des morts ou des blessés », a déclaré à une chaîne télévision le maire de la commune, Darinko Dumbovic. Des images ont été diffusées sur les réseaux sociaux, montrant l’importance des dégâts.

Des dommages ont également été constatés à Zagreb. Le bâtiment du ministère de la Défense, situé sur la place du roi Petar Krešimir, a été touché comme le montrent les images de la TV N1.

L’armée a été déployée pour aider les secours à Petrinja. Des victimes sont recherchées dans les décombres. En outre, l’électricité a été coupée dans le centre-ville précisent les médias locaux.

Une centrale nucléaire a été mise à l’arrêt « par précaution » après le séisme, en Slovénie, à Krsko, a annoncé le porte-parole du site.

La présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé que l’Union était prête « à aider ». Lundi, un séisme d’une plus faible magnitude avait déjà touché la même région, ne causant que des dégâts matériels mineurs.