Strasbourg : Malgré l’interdiction, près de 400 personnes réunies pour un match de football inter-quartiers


Près de 400 personnes se sont réunies ce dimanche pour assister à un match de football à Strasbourg. (capture vidéo Facebook / sofiane.stras.96)

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans un stade de football de Strasbourg (Bas-Rhin), ce dimanche après-midi. Elles assistaient à une manifestation sportive alors que les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits, en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

De 300 à 400 personnes se sont réunies ce dimanche en fin d’après-midi au stade Paco-Mateo, dans le quartier des Poteries à Strasbourg. C’est à la suite d’un appel lancé sur les réseaux sociaux que les spectateurs s’y sont rassemblés pour assister à un match de football.

Informées, les autorités ont indiqué que des investigations vont être menées pour identifier les organisateurs et les participants à ce match, qui s’est tenu en toute illégalité. L’appel pour venir assister à cet événement sportif a été publié vendredi sur Facebook. Il annonçait un match de football opposant Neuhof et Hautepierre, deux quartiers de Strasbourg, relate L’Alsace.

Une séquence vidéo publiée sur ce même réseau social montre l’impressionnante masse de personnes rassemblées pour l’occasion, alors que les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits en France.

 

La police municipale a été alertée – tardivement – par des riverains et des fonctionnaires ont été envoyés sur place. Serge Oehler, l’adjoint au maire en charge du sport, s’est dit « effaré du manque de responsabilité de certains ».

« On risque d’avoir des clusters. Ce vendredi encore, on a dû faire des rappels auprès de quelques responsables car notre service des sports avait eu des échos concernant certains clubs qui pratiquaient des entraînements » a-t-il déploré auprès du quotidien régional.

Des mesures avaient été prises préventivement par la municipalité

Pourtant, la ville de Strasbourg avait agi par anticipation en démantelant des équipements dans les parcs et complexes sportifs. Mais cela n’a visiblement pas suffi.

Au vu du nombre de personnes présentes au stade Paco-Mateo ce dimanche, les policiers municipaux n’ont pas eu la possibilité de procéder à des contrôles ou des verbalisations.

Toutefois, des enregistrements de la vidéosurveillance du quartier ont été relevés et l’adjoint au maire a assuré que des sanctions seraient prises, si des responsables de clubs impliqués étaient identifiés. « Les gens doivent comprendre que le risque [de contracter le Covid-19] existe toujours », a-t-il tenu à rappeler.