Tarbes : Deux adolescents de 15 et 14 ans traînent par terre une femme de 70 ans pour lui arracher son sac à main


Illustration Actu17 ©

Deux adolescents ont été interpellés en flagrant délit à Tarbes (Hautes-Pyrénées) : ils venaient d’arracher très violemment le sac à main d’une femme de 70 ans en pleine rue.

Les policiers ont été alertés vers 19 heures ce mardi soir. Une femme âgée de 70 ans venait d’être traînée au sol pour son sac à main sur le boulevard du Martinet. Les deux agresseurs étaient en fuite. Des témoins sont toutefois parvenus à donner une description précise de ces derniers, aux policiers.

Dans le même temps, la victime qui était blessée et présentait une plaie saignante au niveau de la tête, a été prise en charge par les sapeurs-pompiers, puis conduite à l’hôpital de Bigorre à Tarbes. Ses jours ne sont pas en danger mais la sexagénaire était sous le choc.

Les policiers retrouvent les agresseurs

Les forces de l’ordre ont alors fait une patrouille dans le secteur, à la recherche des voleurs. Ils ont alors aperçu peu après deux jeunes qui correspondaient à la description donnée par les témoins : un jeune garçon et une jeune fille portant un maillot de football du FC Barcelone.

Ces derniers ont fait l’objet d’un contrôle d’identité et les vérifications ont vite montré qu’ils étaient les deux agresseurs présumés, un témoin les ayant reconnus. Le jeune homme a avoué les faits et a expliqué qu’il avait abandonné le sac de la victime dans le cimetière, après avoir récupéré l’argent qui se trouvait à l’intérieur.


Âgés respectivement de 15 et 14 ans, ils ont été placés en garde à vue. Les forces de l’ordre ont également retrouvé le sac à main.

Ils écopent d’une composition pénale

Les mis en cause qui sont domiciliés au foyer départemental de l’enfance, ont écopé d’une mesure de composition pénale à l’issue de leur garde à vue, avant d’être remis en liberté.

Il s’agit d’une procédure qui permet au procureur de proposer à une personne qui a commis certaines infractions, une ou plusieurs sanctions pour mettre un terme aux poursuites. Parmi les sanctions possibles, qui dépendent de l’âge des coupables : un stage, une formation, une interdiction de se rendre dans certains lieux, ou encore un travail non rémunéré d’une durée maximale de 60 heures.