Tarn : Se disant atteint du Covid-19, il crache sur des gendarmes et écope de 6 mois de prison ferme


Illustration. (Adobe Stock)

Les policiers et gendarmes sont régulièrement la cible de crachats de la part d’individus agressifs depuis le début de la crise sanitaire. Un homme a écopé d’une peine de prison ferme et s’est retrouvé derrière les barreaux pour avoir commis une telle agression dans le Tarn.


Le tribunal correctionnel de Castres a condamné un prévenu pour « violences volontaires personnes dépositaires de l’autorité publique », ce lundi. Il a écopé de 12 mois d’emprisonnement dont 6 mois avec sursis et maintien en détention, pour avoir craché sur des gendarmes le mois dernier, en affirmant être porteur du coronavirus.

L’homme comparaissait par écran interposé depuis la maison d’arrêt. Il devra outre s’acquitter d’une amende de 135 euros pour non-respect des règles de confinement, et verser 800 et 1 000 euros aux militaires au titre des dommages et intérêts, rapporte Le Parisien.

L’un des deux gendarmes tombe malade

Durant l’audience, les deux gendarmes ont confié la peur ressentie pour eux et les membres de leurs familles d’avoir contracté le Covid-19. Ils ont aussi évoqué l’épreuve de devoir de rester en quarantaine à titre préventif.

Ils ont enfin raconté comment l’angoisse avait augmenté lorsque l’un des deux militaires était tombé malade. Ce dernier a bénéficié de quelques jours d’arrêt de travail, sans savoir au final s’il était atteint du Covid-19, précise le quotidien francilien.


L’avocate de la défense, Me Manon Lauron, a plaidé la relaxe concernant les faits de rébellion et d’outrage, arguant de l’état d’ivresse de son client, désespéré par une situation familiale douloureuse liée à un décès. Mais cela n’a pas porté. Le tribunal a suivi les réquisitions du ministère public.