Terrorisme : Le Danemark décide de priver de nationalité les enfants de djihadistes


Illustration. (Erik_Lyngsoe / pixabay)

Le Danemark a décidé ce jeudi que les enfants de djihadistes danois nés à l’étranger, n’obtiendraient pas la nationalité danoise.

Lorsqu’ils sont nés à l’étranger, les enfants de djihadistes danois n’auront pas la nationalité danoise. La mesure a été adoptée ce jeudi par le pays.

« Contrairement aux règles actuelles, les enfants qui vont naître dans des zones où il est illégal d’entrer ou de résider ne recevront pas automatiquement la nationalité danoise », a indiqué le ministère de l’Immigration et l’Intégration dans un communiqué.

« Leurs parents ont tourné le dos au Danemark, il n’y a pas de raison que les enfants deviennent citoyens danois » a insisté Inger Stojberg, la ministre danoise de l’Immigration et de l’Intégration.

Treize danois condamnés, neuf ont été expulsés

Depuis 2016, rejoindre ou tenter de rejoindre une zone de conflits où sévit une organisation terroriste, pour combattre à ses côtés, est passible de poursuites au Danemark.


13 danois ont été condamnés pour des motifs de ce type jusqu’à aujourd’hui et 9 d’entre-eux ont été déchus de leur nationalité, puis expulsés. Les autres n’ayant que la nationalité danoise, n’ont pu être reconduit dans un autre pays.

Une quarantaine de djihadistes toujours présents sur zone

Par ailleurs, le gouvernement danois prévoit de faciliter le retrait de la nationalité danoise pour les binationaux, par simple arrêté administratif.

Le Danemark estime à une quarantaine le nombre de djihadistes toujours présents en zone irako-syrienne. Dix d’entre eux y sont emprisonnés. Le nombre d’enfants danois qui sont nés sur place n’est toutefois pas connu.