Tirs de Kalachnikov quartier Pissevin à Nîmes : 3 blessés dont un grave


Illustration Actu17 ©

Le quartier Pissevin de Nîmes (Gard) a de nouveau été secoué par des tirs de Kalachnikov ce lundi soir. Trois personnes ont été blessées.

Il était environ 21h30 lorsque les habitants du quartier Pissevin, classé zone à urbaniser en priorité (ZUP), ont entendu des rafales de Kalachnikov, comme le 26 janvier dernier. Des tirs qui se sont produits dans le même secteur que le mois dernier, autour de la galerie Wagner.

Trois hommes ont été blessés dont l’un gravement au niveau du foie selon une source policière. Âgé de 28 ans, il a été conduit d’urgence à l’hôpital où il a été opéré. Un autre homme de 33 ans a été touché au bras et le troisième âgé de 24 ans présentait plusieurs éraflures à l’épaule et au bras notamment.

Une voiture signalée volée retrouvée quelques kilomètres plus loin

A leur arrivée, les policiers ont aperçu deux véhicules de type Renault Megane qui prenaient la fuite. Les forces de l’ordre ne sont pas parvenues à les arrêter mais ont retrouvé l’une des deux voitures vide de tout occupant sur la commune de Caissargues.

Elle était signalée volée depuis septembre dernier. Le véhicule a été saisi pour les besoins de l’enquête et les techniciens de la police scientifique ont réalisé des prélèvements.


Une quarantaine d’étuis

Les policiers sont restés plusieurs heures dans le quartier Pissevin, le temps de relever un maximum de traces et indices. Les forces de l’ordre ont saisi une quarantaine d’étuis de calibres 7,62 et 12 selon cette même source.

L’antenne nîmoise de la police judiciaire de Montpellier a été chargée de mener les investigations. La piste d’une guerre de territoire sur fond de trafic de stupéfiants est privilégiée.