Toulon : Douaniers et militaires interceptent un bateau rapide transportant 7,4 tonnes de cannabis


Illustration. (Wikimedia)

52 millions d’euros. C’est la valeur marchande de l’importante saisie de drogue que la Douane vient d’effectuer en mer Méditerranée.

Jeudi matin, une embarcation suspecte a été repérée par un avion de surveillance de la Douane en eaux internationales. Ce bateau rapide de couleur bleu foncé, difficilement détectable, a été repéré au large des côtes algériennes. La vedette a été suivie discrètement depuis les airs pour éviter que les trafiquants présumés ne se débarrassent du chargement.

Marine Nationale et Douane donnent l’assaut

Une opération d’interception s’est rapidement organisée. Deux navires de la Marine Nationale et de la Douane ont convergé vers l’embarcation rapide, rapporte Le Parisien. L’assaut a été donné jeudi après-midi par douze militaires et huit douaniers montés à bord de zodiacs rapides.
Les trois trafiquants à bord n’étaient « pas armés et n’ont pas opposé de résistance », a déclaré le directeur des services de garde-côtes des douanes en Méditerranée.

7,4 tonnes de cannabis

La drogue était conditionnée en 230 colis représentant un total de 7,4 tonnes de cannabis d’une valeur marchande de 52 millions d’euros. Le parquet de Marseille a ouvert une enquête qu’il a confiée à la Police Judiciaire sous la direction des magistrats spécialisés de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée).

En provenance du Maroc

D’après une source proche de l’enquête, les trafiquants à bord de cet ancien bateau de course étaient probablement partis du Maroc en direction de zones chaotiques en Libye, nommées « zones de rebond » par les spécialistes. La drogue devait sans doute être ensuite acheminée vers l’Europe, relate le quotidien francilien.


Les trois suspects, détenteurs de passeports turcs, ainsi que la drogue saisie ont été livrés à la Police Judiciaire de Toulon.