Toulouse : Deux policiers blessés par des tirs de mortiers d’artifice après un refus d’obtempérer


Illustration Actu17 ©

Deux policiers ont été blessés par des tirs de mortiers d’artifice dans le quartier Bellefontaine de Toulouse (Haute-Garonne) ce dimanche soir. Ils venaient d’essuyer un refus d’obtempérer de la part d’un automobiliste qui a finalement abandonné sa voiture.

Les policiers de la Brigade spécialisée de terrain (BST) étaient en train de contrôler le conducteur d’un véhicule sur le chemin de Lestang vers 21h20, lorsqu’ils ont vu arriver une Renault Clio à pleine vitesse, qui a manqué de percuter leur véhicule sérigraphié.

Les forces de l’ordre ont ordonné à l’automobiliste de s’arrêter, en lui faisant signe notamment avec leurs lampes torches, mais ce dernier a refusé, poursuivant sa course. Après avoir regagné leur voiture, les policiers se sont lancés à la poursuite du suspect. Le chauffard avait de l’avance et s’est engagé dans la rue du Recteur Dottin.

Les policiers en ont fait autant et ont retrouvé la Clio qui était vide de tout occupant, stationnée au milieu de la route. Juste à côté, il y avait une motocross sans plaque d’immatriculation qui est régulièrement utilisée pour les rodéos sauvages dans le quartier. La fourrière a été alertée afin que les deux véhicules puissent être récupérés.

Deux policiers blessés et deux voitures dégradées

Tandis que les fonctionnaires attendaient sur place, ils ont soudainement été la cible de plusieurs tirs de mortiers d’artifice provenant d’un immeuble situé dans le cheminement le Tintoret. Pour riposter, les policiers ont fait usage d’une grenade lacrymogène. Des renforts ont également été demandés afin d’éviter une nouvelle agression.

Personne n’a pu être interpellé mais deux policiers ont été légèrement blessés par ces tirs de mortiers. L’un a été touché au niveau d’un bras et le seconde souffre d’acouphènes. En outre, la vitre arrière gauche de la voiture de police a été dégradée. La lunette arrière du véhicule d’un particulier a également été brisée. Une enquête a été ouverte.