Toulouse : Jambe cassée pour un policier lors d’une intervention pour un rodéo sauvage


Illustration. (pixabay)

Une intervention de police pour un rodéo sauvage a dégénéré à Toulouse (Haute-Garonne) ce dimanche après-midi. Trois personnes ont été interpellées, dont une jeune femme âgé de 25 ans accusée de s’être rebellée et d’avoir brisé le tibia d’un policier.

Les policiers ont été sollicités par des riverains vers 16h30 ce dimanche soir car un homme faisait du rodéo urbain avec un quad, dans le secteur de la route d’Espagne à Toulouse. Ce sont d’abord les policiers municipaux qui se sont rendus sur place pour stopper le conducteur indique une source proche de l’enquête, confirmant une information de La Dépêche.

Mais le chauffard a refusé de s’arrêter et a pris la fuite. Il était alors suivi par une voiture dans laquelle se trouvait sa compagne et l’un de ses amis. Les trois fuyards se sont arrêtés peu après et une bagarre a éclaté avec des riverains excédés. Les deux hommes ont alors quitté les lieux à bord de la voiture, tandis que la jeune femme a pris le quad. Dans sa fuite, elle a percuté un deux-roues, blessant légèrement deux personnes.

Des brassards « police » et un gyrophare dans la voiture des suspects

Les fonctionnaires de la brigade anticriminalité (BAC) ont interpellé les deux hommes dans la voiture. Dans leur véhicule, les forces de l’ordre ont découvert un gyrophare, deux brassards « police » ainsi qu’un étui de calibre 12 percuté. La jeune femme de 25 ans s’est stoppée à hauteur des policiers, ordonnant la libération de son compagnon. Elle s’est violemment rebellée lors de son interpellation, cassant le tibia d’un des fonctionnaires. Ce dernier a été conduit à l’hôpital.

Les trois mis en cause qui sont déjà connus des services de police ont été placés en garde à vue. Le couple devait être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate ce mardi. Le troisième suspect a été remis en liberté.

Déjà vendredi soir vers 20 heures, les policiers municipaux avaient mis fin à des rodéos sauvages à moto sur le périphérique. Les auteurs étaient partis d’un parking situé à proximité de la route d’Espagne. Six personnes ont fait l’objet d’un contrôle, trois motos ont été immobilisées, et deux ont été mises en fourrière.