Toulouse : Prison ferme pour un homme qui a agressé sexuellement deux enfants de 8 et 12 ans


Illustration. (Shutterstock)

Un homme de 55 ans a été jugé par le tribunal correctionnel de Toulouse (Haute-Garonne) cette semaine pour avoir agressé sexuellement deux enfants de 8 et 12 ans. Il a écopé d’une peine de 12 ans de prison ferme après avoir reconnu les faits.

L’affaire a débuté par la plainte d’une mère de famille le 25 août 2018, après que son fils de 8 ans lui a avoué avoir été victime de Didier, 55 ans. Des faits qui se sont déroulés au domicile du quinquagénaire, en 2017, raconte La Dépêche.

La mère de famille a expliqué aux gendarmes de la compagnie de Saint-Michel, qu’elle avait vécu chez Didier et son compagnon, entre juillet et octobre 2017, suite à des difficultés financières. C’est durant cette période que le mis en cause a rencontré l’un de ces quatre fils âgé de 8 ans, Florent.

Lors de son départ en octobre 2017, Didier s’est proposé de faire la nounou pour son petit garçon de 8 ans. C’est à ces occasions qu’il a fait vivre un enfer à l’enfant et l’a agressé sexuellement, que ce soit par des baisers sur la bouche, des caresses ou des fellations.

L’auteur a aussi obligé Florent à ne rien dire du calvaire qu’il avait vécu. Mais ce dernier a fini par tout raconter à sa mère.


Des photos de jeunes adolescents nus découvertes à son domicile

Les gendarmes ont réalisé une perquisition au domicile du mis en cause de 55 ans. Ils ont découvert des photos de jeunes adolescents nus, ainsi qu’une carte de visite personnelle du quinquagénaire, avec en fond, ces photographies pédophiles.

Se disant surpris et informé de rien, le conjoint du mis en cause a reconnu parmi les enfants photographiés… son neveu de 12 ans.

Interrogé par les enquêteurs, ce jeune garçon a confirmé avoir lui aussi été victime de Didier, par des attouchements sexuels. Le mis en cause a obligé l’enfant à dormir dans son lit et l’a forcé à regarder des films pornographiques.

Déjà condamné à trois reprises pour des agressions sur mineur par le passé

Lors de son jugement à huit clos ce mercredi, Didier qui niait les faits depuis le départ, a fini par tout avouer. L’homme avait déjà été condamné à trois reprises par la justice, à des peines de prison ferme, pour des agressions sur mineur.

Le procureur de la République a cette fois réclamé une peine de 15 ans de prison assorti de 10 ans de suivi socio-judiciaire, à l’encontre du prévenu. Didier a été condamné à 12 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel.