Toulouse : Un fusil à pompe et des couteaux découverts au domicile d’un homme fiché S lors d’une perquisition


Illustration Actu17 ©

Les forces de l’ordre ont fait une inquiétante découverte ce mardi au domicile d’un homme à Toulouse (Haute-Garonne) au cours d’une perquisition dans le cadre d’une enquête concernant un cambriolage. Le suspect a été placé en détention provisoire.

Les forces de l’ordre ont débarqué à proximité de l’avenue Louis-Bazerque, dans le secteur du Grand-Mirail de Toulouse ce mardi matin peu avant 6 heures. Les gendarmes sont venus réaliser une perquisition au domicile d’un homme dans une enquête qui a duré près de deux ans, au sujet d’un cambriolage avec des recels d’objets explique La Dépêche.

Ils ne s’attendaient vraisemblablement pas à faire une découverte de la sorte au domicile du mis en cause, qui est fiché S (sûreté de l’État). A l’intérieur de l’habitation, les forces de l’ordre ont saisi un fusil à pompe mais également plusieurs couteaux ainsi que des livres en arabe. L’enquête concernant cette affaire de cambriolage a alors pris une autre dimension.

« Association de malfaiteurs », « détention illégale d’armes »

Les policiers du Service régional de police judiciaire (SRPJ) ont été alertés et se sont rendus sur place, accompagnés d’un policier de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Le mis en cause de 36 ans a été placé en garde à vue pour « association de malfaiteurs » et « détention illégale d’armes » indique le quotidien.

Le groupe antiterroriste de la police judiciaire de Toulouse a été chargé par le procureur de la République de mener les investigations. En outre, le parquet national antiterroriste (PNAT) ne s’est pas saisi du dossier.


Ses intentions restent à déterminer

Les enquêteurs vont désormais devoir déterminer quelles étaient les intentions de cet homme qui vit depuis peu à Toulouse avec son épouse. Plusieurs éléments montreraient une certaine forme de radicalisation chez le suspect. Son matériel informatique et ses communications téléphoniques vont désormais être passés au crible.

L’homme qui est déjà connu des services de la justice a été placé en détention provisoire le temps que l’instruction ouverte ce jeudi, puisse se dérouler.