Tours : Un homme condamné à huit mois de prison avec sursis pour le viol d’une chèvre

Illustration. (shutterstock)

Un homme âgé de 53 ans a écopé ce jeudi d’une peine de huit mois de prison avec sursis pour le viol d’une chèvre à Tours (Indre-et-Loire).

Il a été identifié par l’intermédiaire de son ADN. Un homme de 53 ans, originaire du Sri-Lanka, a été placé en garde à vue le 27 septembre dernier pour des faits de « sévices de nature sexuelle envers un animal » raconte La Nouvelle République. Des agents de la municipalité de Tours avaient constaté des intrusions dans l’enclos des chèvres du parc Honoré-de-Balzac, depuis 2018. En janvier 2021, ils ont remarqué des traces de sévices sur une chèvre, tandis que cette dernière était devenue craintive. Elle présentait aussi une blessure au niveau de la vulve.

Le suspect a assuré aux policiers qu’il ne se souvenait de rien. Jugé ce jeudi au tribunal correctionnel de Tours, il a affirmé la même chose. Le quinquagénaire a été identifié par l’intermédiaire de prélèvements effectués par les services vétérinaires. Un ADN a été isolé : celui du suspect qui était déjà connu de la justice.

Il devra indemniser les parties civiles

Le prévenu a été condamné à une peine de huit mois de sursis probatoire assortis d’une interdiction à vie de détenir un animal, et d’une injonction de soins. L’homme devra également verser la somme de 400 euros à trois associations de défense des animaux qui s’étaient constituées partie civile, dont celle de Brigitte Bardot. Il devra aussi indemniser la ville de Tours à hauteur de 1050 euros pour les dégradations de la clôture du parc, de 287 euros pour les frais vétérinaires et de 1000 euros pour le préjudice moral.