Tours : VIDÉO. Les pompiers boycottent le discours des autorités lors de la Sainte-Barbe


En grève depuis cinq mois, les pompiers de Tours Centre et Tours Nord ont voulu faire passer un message aux autorités présentes durant la cérémonie.

Deux grandes échelles avaient été déployées devant la cathédrale de Tours (Indre-et-Loire), à l’occasion de la cérémonie de la Sainte-Barbe, patronne des pompiers, ce samedi matin. Familles des pompiers, élus locaux, sénateurs, députés, autorités administratives, ils étaient nombreux à être présent pour cette célébration annuelle.

Plusieurs dépôts de plainte

En fin de matinée, pompiers et officiels se sont rendus dans la cour du collège Anatole-France, relate La Nouvelle République. Là, les chefs de caserne ont pu saluer le travail de leurs équipes. Ils ont aussi évoqué les difficultés rencontrées lors de leurs missions et notamment les menaces et agressions subies à cette occasion. « Nous avons déposé plainte à huit reprises depuis le début de l’année. Il y a 48 heures, deux équipages ont été menacés par une arme à feu à Tours Centre », a rappelé le capitaine Fadi Chami.

Les pompiers boycottent le discours des élus

Un sapeur-pompier professionnel de la caserne de Tours Centre et délégué syndical a ensuite pris le micro. « Année après année, concertation après concertation, nous avons tenté de vous informer, de vous alerter… […] Rien n’a changé ! », a-t-il lancé. Il a relevé une situation de sous-effectif particulièrement inquiétante à Tours : « 82 professionnels pour assurer 11 000 interventions ! », et réclamé « des moyens financiers à la hauteur des enjeux à défendre ».

Une déclaration qui s’est terminée sous une salve d’applaudissements. Au moment où les élus s’apprêtaient à prononcer leurs discours, la situation a pris une tournure inattendue. Lorsque que Christophe Bouchet, maire de Tours, s’est avancé pour prendre la parole, les pompiers professionnels ont tourné les talons et quitté les lieux… sous les applaudissements.


Une action qui a semé le trouble dans la tribune officielle et mis un terme à la cérémonie.