Trafic de stupéfiants à Villeurbanne : du cannabis, de la cocaïne et plus de 125 000€ saisis, 8 interpellations


Les policiers ont saisi plus de 125 000 euros en liquide.

Les policiers ont mis la main sur de la drogue et une importante somme d’argent à Villeurbanne, une ville de la métropole de Lyon (Rhône).

INFO ACTU17. Plusieurs semaines d’enquête et de minutieuses investigations ont été nécessaires pour mettre un terme à ce trafic de stupéfiants, qui s’était implanté dans le quartier du Tonkin à Villeurbanne.

Les policiers du GLSES (Groupe de lutte contre les stupéfiants et l’économie souterraine) ont obtenu des informations au début du mois d’avril dernier, concernant plusieurs individus qui se livraient à un trafic de stupéfiants. Du cannabis et de la cocaïne étaient vendus. Les fonctionnaires ont découvert que deux réseaux différents, particulièrement actifs, avaient décidé de s’associer.

Un suspect recherché dans une autre affaire à la tête du réseau

Les investigations ont alors débuté. Observations, travail de téléphonie, rapprochements… Les policiers du GLSES ont récupéré de nombreux éléments permettant d’identifier plusieurs suspects, sans attirer leur attention. Ils sont parvenus à déterminer que cet important réseau était géré par un homme bien connu de leurs services, qui était d’ailleurs recherché dans le cadre d’une autre affaire. Ce dernier s’appuyait sur quatre autres individus pour mener à bien ce trafic juteux.

Deux autres suspects très actifs ont également été identifiés. Le réseau utilisait aussi des vendeurs pour faciliter les transactions. Un appartement « nourrice » a été localisé au cours de l’enquête. C’est dans ce logement situé dans la rue Jacques Brel que la drogue était stockée.


Près de 4 kg de cannabis et de nombreuses liasses de billets

Une opération de police a été mise en place et a débuté à 6 heures ce lundi matin. Des chiens de la brigade cynophile ont été sollicités pour repérer les produits stupéfiants. Huit suspects ont alors été interpellés simultanément et placés en garde à vue.

Des perquisitions ont alors été réalisées à leur domicile respectif et ont conduit à d’importantes saisies. Les policiers ont en effet mis la main sur la somme de 125 530 euros en numéraire, mais également 2,3 kg de résine de cannabis et 1,4 kg d’herbe. 105 grammes de cocaïne ont aussi été découverts ainsi que de nombreux sachets de conditionnement. 25 cartouches de calibre 12 ont également été saisies.

Les investigations se poursuivent alors que les mesures de garde à vue peuvent s’étendre jusqu’à 96 heures dans les affaires liées aux stupéfiants.