Tunisie : 41 djihadistes condamnés à la peine de mort suite à un attentat contre l’armée.

Illustration. (Shutterstock)

15 militaires avaient été tués lors de cette attaque en juillet 2015.


Vendredi, 41 hommes soupçonnés d’avoir participé à cet attentat ont été condamnés à la peine de mort par le Tribunal de première instance de Tunis, selon le Parquet antiterroriste tunisien.

39 condamnés… en fuite

Sur les 41 condamnés, seuls deux sont actuellement en détention. Tous sont liés à l’EI, d’après cette même source.

Depuis 1991, la peine de mort fait l’objet d’un moratoire en Tunisie. Ces peines, si elles continuent d’être prononcées par les tribunaux, ne sont pas effectivement mises en oeuvre, rapporte Le Parisien.

Une attaque sanglante

Les faits pour lesquels ces suspects ont été condamnés se sont déroulés au moment de la rupture du jeûne du ramadan, le 16 juillet 2014 dans le secteur de Kasserine. Environ une cinquantaine d’assaillants avaient attaqué des militaires en usant de mitrailleuses et de lance-roquettes.

Quinze soldats avaient péri sous les balles des djihadistes ou emprisonnés dans leurs tentes en feu, selon le Ministère de la Défense tunisien.