Un A380 d’Air France fait demi-tour en plein vol suite à la panne d’un réacteur


Un moteur Rolls-Royce Trent 900 d'un Airbus A380. (Illustration wikimedia)

Un Airbus A380 de la compagnie Air France a été contraint de faire demi-tour dans la nuit de samedi à dimanche alors qu’il effectuait le liaison entre Abidjan (Côte-d’Ivoire) et Paris. L’un des réacteurs de l’avion est tombé en panne.


L’A380 transportait 501 passagers. Le commandement de bord n’a pas eu d’autres choix que de faire demi-tour et de revenir se poser à Abidjan.

« Nous volions au-dessus du Niger, d’après l’écran de géolocalisation. J’ai vu une boule de feu pendant quelques secondes puis j’ai entendu un grand bruit du côté gauche de l’avion » raconte Baudelaire Mieu, journaliste, cité par Le Figaro.

« L’avion a commencé à tanguer, tout tremblait, les gens ont commencé à paniquer. Le pilote a annoncé « nous venons de perdre un moteur gauche, nous rentrons à Abidjan » » ajoute-t-il.

« Ce sont des phénomènes connus »

« Techniquement, c’est ce qu’on appelle un pompage réacteur. C’est une avarie moteur qui est connue » a expliqué un porte-parole d’Air France à Paris. « Ça arrive de temps en temps. Ce sont des phénomènes connus, maîtrisés, les équipages sont parfaitement entraînés toute l’année au simulateur à gérer ce type de panne » a ajouté l’employé de la compagnie française.

« Ça peut être lié à l’ingestion d’un oiseau par un réacteur au décollage » a-t-il détaillé, précisant dans le même temps que l’avion concerné par la panne est âgé d’« entre 8 ans et 10 ans ».

« Les gens priaient »

« L’avion a continué de vibrer pendant tout le retour vers Abidjan, les gens priaient, j’entendais des « Seigneur », des « Allah » » a raconté le journaliste qui se trouvait à bord.

Air France a annoncé que la compagnie allait ajouter « un vol supplémentaire, un Boeing 777-200 qui opérera demain (lundi) matin, en complément des vols réguliers de ce soir (dimanche) et de demain soir ».