Un bus RATP et un gymnase incendiés à Nanterre, des dizaines de véhicules brûlés en Seine-Saint-Denis


Un bus de la RATP a été incendié par une quinzaine d'individus. (captures écran vidéo/DR)

Un bus RATP et un gymnase ont été incendiés dans la nuit de lundi à mardi 14 juillet à Nanterre (Hauts-de-Seine). Quelques dizaines de véhicules ont aussi été brûlés dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Les sapeurs-pompiers de Paris ont été sollicités à de nombreuses reprises la nuit dernière. Notamment vers 00h30 pour un bus RATP en feu, au 73 avenue Pablo Picasso à Nanterre.

Une quinzaine d’individus s’en sont pris au véhicule de la ligne 159 qui n’avait aucun passager à son bord. Le chauffeur n’a pu que prendre la fuite, impuissant. Le bus a été totalement détruit. Plusieurs vidéos amateurs des faits ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Aucun suspect n’a pu être interpellé.

Plus tard vers 2 heures du matin, le gymnase Paul-Langevin situé au 2 rue Morelly, a été incendié. Le feu n’a pas fait de victime, mais des dégâts matériels. Une cinquantaine de pompiers ont été déployés pour cette intervention.

Une grande partie de ce gymnase de 2000 m² a été brûlé. Selon une source préfectorale citée par Le Parisien, le feu a été causé par des tirs de mortiers d’artifice. Deux enquêtes ont été ouvertes pour retrouver les auteurs de ces deux incendies.

Des dizaines de véhicules incendiés

En outre, une quinzaine de véhicules ont été brûlés au cours de la nuit dans le département. En Seine-Saint-Denis, à Pantin, Drancy et à Bobigny, une trentaine de voitures ont également été incendiées.

A Paris, des incidents ont éclaté tout au long de la nuit, notamment dans le XIIIe, XVIIIe et le XIXe arrondissements où les forces de l’ordre ont été visées par des tirs de mortiers. Des barricades ont été installées dans plusieurs rues et incendiées. Au moins cinq individus ont été interpellés.