Un cadre de LREM mis en examen pour trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France


Illustration. (Shutterstock)

Moussa Ouarouss, député suppléant La République en Marche (LREM) des Yvelines, a été mis en examen. Il est soupçonné d’avoir pris part à un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France.

Dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lille, le député suppléant LREM est mis en examen pour « importation, transport et détention de produits stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs ».

Les gendarmes de la section de recherches de Reims sont en charge des investigations, révèle L’Union.

Plusieurs personnes mises en examen

Moussa Ouarouss a été interpellé à la fin du mois d’août. Six à huit autres suspects qui ont été mis en examen dans le cadre de cette information judiciaire, et certains ont été placés en détention provisoire.

Le cadre LREM a pour sa part été placé sous contrôle judiciaire. Selon une source proche du dossier, « il y a eu une période où il était relativement actif. Il était en retrait depuis quelque temps ».

Des plaintes pour diffamation

L’ex-membre du PS, âgé de 33 ans, actuellement député suppléant de Nadia Hai, a affirmé que « cette affaire ne [l’]inquiète pas du tout ». Il a également déclaré avoir déposé plusieurs plaintes pour diffamation, relate le HuffPost.