Un «Dalton» saute le grillage de la prison de Lyon-Corbas en direct sur Instagram et prend la fuite

Un "Dalton" a escaladé le grillage de la prison de Lyon-Corbas, lors d'un live sur Instagram. (capture écran)

Un membre des « Daltons » a escaladé le grillage de la prison de Lyon-Corbas ce dimanche après-midi pour jeter un colis par-dessus le mur d’enceinte, dans la zone de détention. Il a ensuite pris la fuite. Le tout a été diffusé en direct sur le réseau social Instagram.

Les « Daltons » poursuivent leurs agissements et leurs provocations envers les autorités, à Lyon. Ce collectif de rappeurs s’est fait connaître en se lançant dans des rodéos sauvages à moto, filmés, dans les rues piétonnes de la ville, toujours habillé avec des pyjamas rayés jaune et noir, comme les « Daltons » de la célèbre bande dessinée Lucky Luke.

Le 4 novembre dernier, deux individus – un mineur de 15 ans et un jeune homme de 20 ans originaires de la Loire – se sont introduits sur la pelouse du Groupama Stadium durant la rencontre de Ligue Europa opposant L’Olympique Lyonnais au Sparta Prague. Ils ne se sont pas revendiqués comme des « Daltons », affirmant avoir agi uniquement pour leur faire un « clin d’œil » a indiqué le parquet.

« Les motos se font chasser en ce moment »

Nouvelle provocation ce dimanche après-midi. Le groupe des « Daltons » a annoncé sur Instagram la diffusion d’un « live » vers 15 heures. Il a finalement débuté une heure plus tard. Un « Dalton » a été filmé en train d’escalader le grillage de la maison d’arrêt de Lyon-Corbas avec un colis. Une fois de l’autre côté, devant le mur d’enceinte, il l’a projeté dans la zone de détention, puis a de nouveau escaladé le grillage en laissant le haut de son déguisement accroché. L’auteur a ensuite pris la fuite à moto.

« Désolé ce live a été interrompu par l’arrivée des civils et des gendarmes, les motos se font chasser en ce moment, le reste a esquivé », peut-on lire sur le compte Instagram du groupe, suivi par un peu plus de 10 000 personnes. C’est dans cette prison que l’un des cadres du groupe, Many-GT, est incarcéré depuis cet été.

Ils proposent une « trêve » sous deux conditions

Ce vendredi, le collectif a fait une annonce lors d’une interview accordée à l’Agence France Presse (AFP). Les « Daltons » ont fixé des conditions pour observer une « trêve » avec les forces de l’ordre : « La seule chose qu’on demande c’est la libération de Many-GT rapidement parce qu’il a déjà purgé une bonne partie de sa peine, et un « feat. » (un duo, ndlr) avec Angèle, la chanteuse ».

Ils en ont également profité pour annoncer qu’ils mettaient fin aux rodéos sauvages en ville. « On est désolés, on n’est pas là pour faire peur à la population, on s’y est mal pris, mais par contre les rodéos sur le périphérique ça ne s’arrêtera pas tant qu’on n’aura pas décidé d’arrêter », a prévenu l’un des membres.