Un élevage de visons contaminé par la Covid-19 en France, les 1000 bêtes ont été abattues


Illustration. (shutterstock)

Un élevage de 1000 visons a dû être abattu après des cas de Covid-19 parmi ces animaux annonce le gouvernement dans un communiqué ce dimanche.


C’est la première fois que la France est confrontée à ce type de situation. Plusieurs autres pays de l’Union européenne, « principalement au Danemark », ont déjà détecté des cas de coronavirus dans des élevages de visons. Des cas ont aussi été identifiés « en Italie et en Espagne », ainsi qu’aux États-Unis.

« A ce stade, ces analyses ont permis de révéler que le virus circulait dans un élevage d’Eure-et-Loir. Dès qu’il ont eu connaissance de ces résultats, les Ministres concernés ont immédiatement ordonné l’abattage de la totalité des 1000 animaux encore présents sur l’exploitation et l’élimination des produits issus de ces animaux, afin de protéger la santé publique contre la Covid-19. Un autre élevage est indemne » et « des analyses sont encore en cours dans les deux derniers », précise le communiqué.

Un sujet majeur au Danemark

Depuis plusieurs mois, les scientifiques savent que cet animal peut contracter la maladie mais également la transmettre à l’homme.

Le sujet a pris une importance majeure au Danemark où des centaines d’éleveurs ont manifesté à Copenhague pour protester contre la décision du gouvernement d’abattre tous les visons pour lutter contre une mutation du coronavirus. Jeudi, les autorités danoises ont annoncé que cette mutation problématique était très probablement éteinte.


Les peaux de visons sont destinées au marché de la fourrure.