Un officier de l’armée française soupçonné de trahison au bénéfice de la Russie


Illustration. (Shutterstock)

Un officier de l’armée française en poste auprès de l’OTAN a été mis en examen pour trahison, au bénéfice de la Russie.

Un lieutenant-colonel de l’armée française a récemment été mis en examen pour des faits de trahison. La justice le soupçonne d’avoir transmis des documents ultra-sensibles aux services secrets russes, révèle Europe 1. L’officier était en poste auprès de l’OTAN dans une base militaire en Italie.

Ce sont des fonctionnaires de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) qui l’ont interpellé alors qu’il était sur le point de repartir en Italie après ses vacances, il y a une dizaine de jours. Le militaire a été placé en détention provisoire à la prison de la Santé, à Paris.

« Un officier supérieur est sous le coup d’une procédure judiciaire pour atteinte à la sécurité », a confirmé la ministre des Armées Florence Parly citée par la radio. Cette procédure a été initiée parce que « le ministère des armées a pris l’initiative de saisir le procureur de la République en enclenchant un article 40 », a-t-elle précisé. Les investigations se poursuivent.