Un policier affecté à la police judiciaire de Rennes s’est suicidé

Illustration. (photo Philippe Huynh-Minh/Maxppp)

Un policier affecté à Rennes (Ille-et-Vilaine) a mis fin à ses jours.

Triste nouvelle pour la police nationale. Éric P., un policier qui travaillait à la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Rennes, s’est donné la mort apprend-on ce lundi de sources policières. Il s’agirait du 29ème suicide dans les rangs de la police nationale depuis le début de l’année. Le mois dernier, un policier affecté à Saint-Denis, sur l’île de la Réunion a lui aussi commis l’irréparable.

Deux dispositifs pour lutter contre ces drames touchant l’institution policière ont été mis en place par le ministère de l’Intérieur. Une ligne d’écoute est disponible pour les fonctionnaires victimes d’agressions ou de menaces au 0800 95 00 17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures. Une cellule de soutien psychologique est également ouverte 24h/24 au 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».

De plus, trois associations luttent contre ces drames : SOS Policiers en Détresse (PEPS-SOS), Assopol, et Alerte police en souffrance (APS).