Un trafic de drogue démantelé à Corbeil-Essonnes : 7 interpellés, des armes et près de 45 000€ saisis


Les enquêteurs de la sûreté départementale ont mis fin à un trafic de drogue dans la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes. (capture écran Google)

Après près de neuf mois d’enquête, les policiers de la sûreté départementale de l’Essonne ont démantelé un important trafic de stupéfiants à Corbeil-Essonnes.

C’est un trafic de drogue bien structuré qui était implanté dans les quartiers des Tarterêts et de Montconseil à Corbeil-Essonnes, auquel les forces de l’ordre ont mis un terme ce mardi à l’aube. Tout commence à la fin de l’année 2019. Les enquêteurs du groupe de lutte contre les stupéfiants et l’économie souterraine de la Sûreté départementale de l’Essonne, ont étudié des informations montrant qu’un trafic de stupéfiants se déroulaient dans ces deux cités sensibles.

Une enquête a été ouverte en décembre et les premières investigations ont montré que plusieurs individus bien organisés, participaient à ce trafic. Les suspects utilisaient des véhicules de location, mais également des logements et des box pour stocker la drogue. Pendant de longs mois, les policiers ont réalisé des surveillances techniques notamment de téléphonie, mais également physique, sur le terrain, afin d’obtenir davantage d’éléments.

Sept mis en cause bien connus de la police

Au total, sept suspects déjà connus des services de police ont été identifiés, notamment un homme âgé de 32 ans à la tête de ce trafic, ainsi que son frère de 19 ans et deux autres frères de 26 et 20 ans.

Une opération de police a été organisée ce mardi matin dès 6 heures. Près de 40 policiers y ont participé précise une source proche de l’enquête. Les fonctionnaires de la sûreté départementale ont été assistés par ceux de la Compagnie départementale d’intervention (CDI) ainsi par des équipes cynotechniques.


Les sept mis en cause ont pu être interpellés à leur domicile respectif. Ils ont immédiatement été placés en garde à vue, où il se trouvaient encore ce jeudi.

Des armes à feu et des munitions

Les perquisitions réalisées le matin même ont permis de faire de nombreuses saisies. Un fusil à pompe et trois armes de poing de calibre 9 mm, 7,65 mm et 6,35 mm ont été découverts, tout comme une cinquantaine de munitions. Les policiers ont aussi mis la main sur 44 400 euros en numéraire et environ 500 grammes de cannabis. Un gilet pare-balle ainsi qu’une veste de la gendarmerie ont également été trouvés.

Près de 45 000 euros en numéraire ont été saisis par les policiers.

En outre, deux véhicules ont été saisis au titre des avoirs criminels, une Volkswagen Polo ainsi qu’une Renault Clio. Les investigations se poursuivent tandis que les suspects devraient être déférés à l’issue de leur garde à vue, qui peut s’étendre jusqu’à 96 heures.