Une fonderie d’or clandestine découverte à Paris : des bijoux, des lingots et 125 000 € saisis


125 000 euros ont été saisis par les enquêteurs.

Les policiers ont découvert une fonderie d’or clandestine dans une arrière boutique ce mercredi, en plein cœur de Paris. Des bijoux, des montres, des lingots et 125 000 euros ont notamment été saisis. Le gérant du magasin a été interpellé et placé en garde à vue.

L’enquête a été menée par les policiers du commissariat du Xe arrondissement, en lien avec les fonctionnaires du groupe interministériel de recherches (GIR). Les policiers ont découvert une fonderie d’or clandestine dans l’arrière boutique d’un magasin de photographie sur ce même arrondissement rapportent des sources policières, confirmant une information d’Europe 1.

A l’intérieur, des pièces d’or, des montres, des bijoux, ainsi que des diamants ont été saisis, ainsi que 125 000 euros en numéraire. Le butin pourrait venir de vols à l’arraché notamment.

Une seconde fonderie clandestine

Le gérant du magasin a été interpellé et placé en garde à vue pour vol, recel, blanchiment en bande organisée et travail dissimulé. Âgé de 55 ans, ce dernier est un Sri-Lankais de la communauté Tamoule. Il est désormais interrogé par les enquêteurs de la Brigade de recherche et d’investigations financières (BRIF) qui ont repris le dossier.

Les policiers avaient découvert, il y a une dizaine de jours, une autre fonderie clandestine dans une boutique de textiles, qui lui appartient également. Le quinquagénaire est soupçonné d’être un proche des Tigres, les séparatistes sri-lankais. Toutefois, « le lien est loin d’être avéré à ce stade », précise une source.