Une tonne de cannabis et 600 000 euros en liquide saisis en région parisienne, 11 suspects écroués

Illustration. (photo Florian Launette/PhotoPQR/Maxppp)

Les équipes de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) ont réalisé un coup de filet anti-stupéfiants cette semaine en région parisienne et dans l’Oise, après près de deux ans d’investigations. 12 personnes ont été interpellées et plus d’une tonne de cannabis a été saisie.

C’est d’abord une enquête préliminaire qui a été ouverte au printemps 2020 raconte Le Parisien. Les policiers de l’OCLCO ont identifié deux suspects, Mamadou K., 33 ans, et Mourad S., 35 ans, au fil des opérations d’observations et de surveillances, notamment sur la dalle de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Les deux hommes sont bien connus des services de police, notamment pour vols à main armée.

La suite des investigations a été menée dans le cadre d’une commission rogatoire d’un juge d’instruction de Bobigny. Les deux complices se livraient à un trafic d’armes mais surtout à un trafic de stupéfiants dont ils seraient à la tête. Un réseau de trafiquants de drogue bien organisé. Plusieurs autres suspects ont également été identifiés, originaires de région parisienne et déjà connus eux aussi de la police. Un réseau de guetteurs a été mis en place et des appartements sont loués pour stocker la drogue. Les policiers assisteront notamment au déchargement en pleine nuit d’une cargaison de cannabis.

Onze suspects écroués

Les enquêteurs sont parvenus, au printemps dernier, à identifier deux frères originaires de l’Oise. Ces derniers sont soupçonnés d’être les importateurs. La drogue vient du sud de l’Espagne. Les policiers de l’OFAST (l’office anti-stupéfiants) ont alors été sollicités.

Ce mardi, une opération de police a été lancée et douze individus ont été interpellés puis placés en garde à vue, onze hommes et une femme. Cette dernière a finalement été remise en liberté, les autres ont été placés en détention provisoire.

600 000 euros et des armes de poing

Durant les perquisitions réalisées notamment à Bobigny, Saint-Denis ou Clichy, ou encore à Creil, avec l’appui des hommes de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) du RAID et de la brigade d’intervention (BI), les policiers ont mis la main sur un peu plus d’une tonne de cannabis et trois armes de poing. 600 000 euros en numéraires ont aussi été découverts précise le quotidien francilien.