Val-de-Marne : 5 braqueurs se faisaient passer pour des acheteurs sur internet et tendaient des guet-apens


Illustration. (Adobe Stock)

Cinq malfaiteurs ont été interpellés par les enquêteurs qu’ils soupçonnent d’avoir tendu des guet-apens à des internautes en répondant à des petites annonces et en se faisant passer pour des acheteurs.


Dans la nuit de jeudi à vendredi, une patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC) a interpellé un individu entièrement vêtu de noir, qui circulait dans les rues de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) à bord d’un véhicule volé. L’intervention n’a pas été simple, le suspect s’est violemment rebellé et deux policiers ont été blessés, relate Le Parisien.

Cet individu est soupçonné d’appartenir à une équipe de braqueurs spécialisée dans le car-jacking. Il faisait également l’objet d’un mandat de recherche pour une toute autre affaire.

Il rejoint quatre autres suspects en garde à vue

L’homme a été placé en garde à vue au commissariat d’Alfortville où se trouvaient déjà quatre suspects. Pour les enquêteurs, tous les cinq font partie d’une même équipe spécialisée dans le braquage d’automobilistes, en vue de leur dérober leur véhicule.

Trois d’entre eux avaient été interpellés mardi, un quatrième le lendemain. Leur victime est un étudiant de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) âgé de 18 ans. D’après ses déclarations, il s’était présenté à un rendez-vous samedi vers 23h40 à la gare d’Alfortville, au volant de la Seat Aruna de sa mère.


Le faux acheteur lui tend un guet-apens

Le jeune homme avait publié une petite annonce sur le réseau social Snapchat, et pensait avoir trouvé un acheteur pour ses AirPods et son bonnet Louis-Vuitton. Sur place, il avait reçu un appel de son acheteur qui l’informait ne pas pouvoir se déplacer et lui donnait rendez-vous dans la rue du Parc, au fond d’une impasse.

Lorsqu’il s’y était présenté quelques minutes plus tard, le jeune homme avait vu arriver une Citroën C5 avec trois hommes à bord. L’un d’entre eux lui avait demandé à voir ses AirPods avant d’essayer son bonnet. Dans le même temps, un passager de la voiture en était descendu muni d’une arme de type « Uzi ».

Ils lui volent sa voiture

Le jeune homme avait alors reçu un coup de poing par le faux acheteur avant de pouvoir prendre la fuite pour se mettre à l’abri. Les malfaiteurs, quant à eux, s’étaient emparés de sa Seat Aruna, avant de disparaître.

Un vol selon le même mode opératoire aurait été commis par cette équipe en Seine-et-Marne, d’après les enquêteurs. Les investigations se poursuivent, et la garde à vue des suspects a été prolongée.