Val-de-Marne : Coups de feu à Gentilly, 2 hommes blessés dont un gravement


Illustration. (photo Remy Buisine ©)

Des coups de feu ont été tirés à Gentilly (Val-de-Marne) ce jeudi soir et deux hommes ont été blessés. L’un a été transporté à l’hôpital en état d’urgence absolue alors que son pronostic vital était engagé.

INFO ACTU17. La police a été appelée peu avant 22h30 ce jeudi et plusieurs témoins ont expliqué avoir entendu des coups de feu, décrivant également un homme blessé au sol au niveau de l’allée du parc. Les policiers de la BAC sont rapidement arrivés sur place.

Sur les lieux, un témoin a raconté aux fonctionnaires qu’un blessé avait été pris en charge par d’autres personnes du quartier, afin d’être conduit à l’hôpital. Les policiers ont découvert des traces de sang par terre.

Dans le même temps, la police a été contactée par l’hôpital du Kremlin-Bicêtre à la suite d’une altercation aux urgences et une situation décrite comme « tendue ».

Un homme gravement blessé pris en charge par le SAMU, un autre emmené par ses amis

Tandis que des renforts venaient d’arriver allé du parc pour préserver les traces et indices importantes pour l’enquête, les policiers de la BAC se sont rendus à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre où ils sont tombés sur un homme de 37 ans blessé à la tête et deux de ses amis âgés de 26 et 29 ans.


Ces deux derniers ont expliqué qu’ils avaient préféré emmener leur ami blessé directement aux urgences, sans attendre les sapeurs-pompiers.

Les policiers ont ensuite appris qu’un autre homme de 32 ans avait été pris en charge par le SAMU en état d’urgence absolue, après avoir été blessé par balle à la jambe. Ce dernier dont le pronostic vital était engagé au moment de son transport a été opéré d’urgence.

La seconde victime amenée aux urgences par ses amis a quant à elle reçu plusieurs agrafes sur la tête. L’homme de 37 ans a raconté que les agresseurs l’avaient frappé à coup de crosse de fusil à pompe, sur le crane.

Cinq ou six auteurs

Une enquête a été ouverte afin de déterminer le déroulement exact des faits. Selon plusieurs témoignages, les agresseurs étaient 5 voir 6, tous le visage dissimulé. Ils ont pris la fuite après s’en être pris aux deux victimes.

Le Service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne (SDPJ 94) a été saisi de cette enquête pour tentative d’homicide et violences volontaires aggravées.