Val-de-Marne : Des policiers visés par des jets de bouteilles d’acide, 4 blessés


Illustration © Actu17

Quatre policiers ont été blessés ce lundi soir sur le parking du commissariat de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne). Ils se dirigeaient vers leur véhicule lorsqu’ils ont reçu des pierres ainsi que trois bouteilles remplies d’acide. L’une a explosé.

Le commissariat de Boissy-Saint-Léger de nouveau pris pour cible. Des effectifs de la brigade anticriminalité (BAC) se trouvaient sur le parking du commissariat pour récupérer leur voiture banalisée lorsqu’ils ont été la cible d’une attaque vers 21h20.

Les fonctionnaires ont reçu des pierres mais également trois bouteilles qui contenaient de l’acide, ainsi que du papier d’aluminium. L’une a explosé, provoquant notamment le dégagement d’une fumée acre et étouffante explique une source policière.

En se plaçant sur le toit du commissariat, d’autres policiers ont alors aperçu deux agresseurs dans la rue Jacques Prévert, qui avaient leur visage dissimulé et qui continuaient à jeter des pierres. Afin de faire cesser leur action, les policiers ont fait usage d’une grenade de désencerclement. Les auteurs ont alors pris la fuite en direction de la cité de la Haie Griselle située à proximité.

Quatre policiers conduits à l’hôpital

Les pompiers et le SAMU se sont rendus sur place pour prendre en charge quatre policiers blessés par ces jets de pierres et de bouteilles d’acide. Ils ont été transportés à l’hôpital intercommunal de Créteil.


Quatre policiers ont été conduits à l’hôpital. (DR)

Dans le même temps, les effectifs de la BAC restant ont fait une patrouille dans la cité pour tenter de retrouver les agresseurs.

Au cours de leur présence dans le quartier de la Haie Griselle, ils ont aperçu un homme sur un deux-roues de type Honda X-Adv qui circulait sans casque. Alors qu’il fonçait sur un policier, l’un de ses collègues a immédiatement utilisé son lanceur de balles de défense (LBD 40) en sa direction. Le suspect a pris la fuite.

Un premier test confirmant la présence d’acide

Les pompiers ont réalisé des premiers relevés et tests sur le contenu des bouteilles utilisées par les assaillants, confirmant qu’il s’agissait bien d’acide. Les techniciens du laboratoire central de Paris se sont également rendus sur les lieux et ont saisi les bouteilles afin de les analyser, dans le but notamment d’isoler des traces ADN des auteurs.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Boissy-Saint-Léger. Ce n’est pas la première fois que ce commissariat est la cible d’attaque de ce type. En mai dernier, des individus avaient déjà lancé des bouteilles d’acide durant deux nuits de suite.