Val-de-Marne : Enlevé par des hommes armés, il est conduit chez lui et dépouillé

Illustration. (photo Baziz Chibane/PhotoPQR/La Voix du Nord/Maxppp)

Quatre hommes ont été interpellés vendredi après-midi à Créteil (Val-de-Marne) après avoir enlevé une de leur connaissance un peu plus tôt dans la journée, puis agressé et volé ses proches à son domicile de Champigny-sur-Marne. Les quatre suspects ont été placés en garde à vue dans les locaux du service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne (SDPJ 94).

Vers 13h45, chemin du Pré-de-l’Étang à Champigny, les policiers sont appelés au secours par les habitants d’une maison. Ils y découvrent des gens blessés et en état de choc. Un homme leur raconte qu’il vient de tomber dans un guet-apens. Au moment des faits, il prévoyait de se rendre à un rendez-vous avec une femme à Champigny. Mais sur les lieux, il est abordé par quatre agresseurs encagoulés et gantés qui circulent à bord d’un 4×4. « L’un d’eux était armé d’un fusil à pompe et un autre d’un couteau. Sous la contrainte, ils ont forcé la victime à monter en voiture », précise une source proche de l’enquête.

Les malfaiteurs le conduisent chez lui et font irruption dans le pavillon où vivent ses proches. Sous la menace de leurs armes, les malfrats réclament l’or et les bijoux de la maisonnée. « Ces hommes n’ont pas hésité à blesser deux personnes à coup de couteau. Ils se sont emparés de deux téléphones portables et de bijoux avant de prendre la fuite », ajoute notre source.

Les secours rejoignent les forces de l’ordre et conduisent l’une des victimes à l’hôpital Sainte-Camille à Bry-sur-Marne, pour soigner une plaie au pied gauche. Une seconde personne qui souffre de légères plaies et de contusions n’a pas souhaité accompagner les pompiers.

Les suspects localisés grâce à un téléphone volé

Entre temps, les forces de l’ordre localisent le signal GPS du téléphone dérobé. Vers 14h, les policiers se rendent dans le quartier Pompadour de Créteil et interpellent les quatre malfaiteurs. Ils ont découvert sur eux : un couteau, une paire de gants, un poing américain et une cagoule. Le quatuor a été placé en garde à vue. Leurs auditions sont toujours en cours. Pour l’heure, les raisons qui les ont conduits à passer à l’acte sont indéterminées.