Val-de-Marne : Il tente de percuter un policier pour s’échapper, le conducteur transportait 1 kg de cocaïne


Illustration. (photo NCY/PhotoPQR/Maxppp)

Les policiers de la BAC ont surpris deux hommes en pleine transaction de drogue à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) ce lundi après-midi. Lors de leur intervention, le suspect au volant a foncé sur un fonctionnaire qui a fait feu. Il a finalement été interpellé peu après.


Le sens de l’observation peut se révéler déterminant pour les forces de l’ordre. Les policiers de la BAC l’ont démontré ce lundi vers 16 heures. Ils étaient en patrouille en voiture, à Vitry-sur-Seine, lorsqu’ils ont aperçu un homme qui montait dans une voiture en stationnement dans la rue Charles Infroit. Le conducteur n’a pas démarré et cette « rencontre » avait tout l’air d’une transaction suspecte.

L’un des policiers est descendu pour s’approcher et observer ce qu’il se passait. Mais l’homme au volant l’a vu et a compris qu’il s’agissait en fait d’un policier de la BAC. Le suspect s’est alors débarrassé d’un petit paquet qu’il a jeté par la fenêtre et a démarré.

Se retrouvant face au policier qui lui ordonnait de s’arrêter, il a accéléré, lui fonçant délibérément dessus. Le fonctionnaire s’est jeté sur le côté pour ne pas être percuté et a tiré à une reprise avec son arme de service, au niveau de la roue arrière gauche de la voiture, pour tenter de stopper le fuyard. Ses collègues sont partis à sa poursuite et ont demandé du renfort.

Bien connu de la police et la justice

Dans le même temps, le policier qui est resté sur place a ramassé le petit paquet par terre qui contenait près d’1 kilo de cocaïne. Le mis en cause a été stoppé quelques minutes après, sur l’avenue de Stalingrad à Ivry-sur-Seine. Il s’est rebellé lors de son interpellation mais a été maîtrisé sans faire de blessé. Cet homme bien connu de la police et de la justice a été placé en garde à vue. La drogue saisie représente environ 70 000 euros à la revente.


Les investigations ont été confiées au Service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne (SDPJ 94). Une garde à vue peut se prolonger durant 96 heures lorsqu’il s’agit d’une affaire dans le domaine des stupéfiants.