Val-de-Marne : La principale d’un collège étranglée par une mère d’élève


Le collège Willy-Ronis, à Champigny-sur-Marne dans le Val-de-Marne. (Google)

La principale venait de lui signifier l’exclusion définitive de son fils, lorsque la mère de famille s’est ruée sur elle pour l’étrangler.


La victime a déposé plainte après une violente agression, lundi, sur son lieu de travail au collège Willy-Ronis, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Ce fait de violence fait suite à de nombreux autres qui se sont succédés depuis plusieurs mois au sein de l’établissement.

Le conseil de discipline a décidé d’exclure définitivement un élève de 5ème. Lorsque sa mère a appris la nouvelle, elle a sauté au cou de la principale et l’a étranglée, rapporte Le Parisien.

Une banalisation des violences

« Dans ce collège, la violence s’est totalement banalisée. Elle est physique avec les élèves, et morale avec leurs parents » affirme au quotidien francilien un professeur.

Les actes violents se suivent et se ressemblent d’après plusieurs témoins. En septembre dernier, un père s’était présenté dans le collège muni d’une machette. Son fils venait de se faire voler son sac et il comptait lui rendre justice. À peine quelques jours plus tard, un surveillant s’était fait agresser par un collégien alors qu’il tentait de faire cesser une rixe entre jeunes.


Les adultes n’ont d’autre choix que de « montrer aux jeunes [qu’ils peuvent] les dominer physiquement » témoigne un surveillant auprès du journal Le Parisien, « mais on ne doit pas se résoudre à devenir un établissement de voyous et de gangsters », conclut-il.