Val-de-Marne : Traîné par une voiture, un homme de 61 ans dans un état critique pour un rétroviseur cassé


Illustration. (Shutterstock / jpreat)

Un sexagénaire a été très grièvement blessé lors d’un différend avec un automobiliste survenu lundi à Maisons-Alfort (Val-de-Marne). Son pronostic vital est engagé. Le suspect a pris la fuite.

Un homme est entre la vie et la mort alors qu’il voulait simplement régler un différend à l’amiable. Tout a basculé en une fraction de seconde, ce lundi soir à Maisons-Alfort, relate Le Parisien. Un homme, âgé de 61 ans, se trouvait avec son épouse dans un camion Peugeot stationné dans la rue de Jemmapes, devant leur domicile.

Vers 20h20, une Nissan est arrivée dans cette rue réputée calme. D’après des témoins, une jeune femme qui se trouvait dans la voiture en est descendue, au niveau du carrefour avec la rue de Reims. Elle était apparemment en colère et a porté un coup de poing sur le rétroviseur gauche du camion qui s’est brisé.

Elle a ensuite pris la fuite à pied vers la rue de la Concorde. Le sexagénaire qui était au volant du camion en est sorti et s’est porté à la hauteur du conducteur de la Nissan. Son épouse a assuré qu’il souhaitait régler ce problème à l’amiable.

Sa tête frappe le sol, il gît inanimé

Mais le conducteur n’a rien voulu savoir, assurant qu’il ne connaissait pas celle qui venait de descendre de sa voiture. Au terme de quelques minutes de discussion, il a redémarré et accéléré.


Le sexagénaire, qui ne voulait pas le voir partir, s’est agrippé fermement à la portière de la voiture, côté passager. Au lieu de s’arrêter, le conducteur a encore accéléré, traînant le malheureux sur plusieurs mètres. L’homme de 61 ans a fini par lâcher prise et sa tête a violemment heurté le sol.

De très graves blessures

Le chauffard a pris la fuite. Alertés, les secours sont rapidement intervenus et ont pris en charge la victime qui avait perdu connaissance. Immédiatement le médecin du SAMU a compris la gravité des blessures du sexagénaire.

Il souffrait d’un traumatisme crânien avant et arrière, de multiples fractures au bassin, à la clavicule, ainsi que de lésions aux membres supérieurs, décrit le quotidien francilien.

L’homme a été conduit à l’hôpital Henri-Mondor à Créteil, entre la vie et la mort. Les policiers de Maisons-Alfort sont en charge de l’enquête. Ils vont notamment tenter d’identifier le fuyard et la jeune femme.