Val-de-Marne : Une adolescente affirme avoir été violée sous la menace d’une arme de poing


Illustration. (JPstock / Shutterstock)

Une adolescente de 16 ans a raconté aux policiers qu’elle avait été séquestrée et violée dans un appartement à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) durant une nuit. Une enquête a été ouverte.

INFO ACTU17. Les policiers ont été alertés vers 07h40 ce mardi matin. Une jeune fille de 16 ans venait de se réfugier dans un bus à Choisy-le-Roi, sur l’avenue Gambetta, expliquant au chauffeur qu’elle avait été victime d’un viol et lui demandant d’alerter la police alors qu’elle était sous le choc.

Prise en charge par un équipage des forces de l’ordre, elle a été conduite au commissariat où elle a été auditionnée par un officier de police judiciaire (OPJ). L’adolescente a raconté ce qu’il s’était passé. Tout a commencé lorsqu’elle s’est rendue dans un fast food de l’est de Paris vers 1 heures dans la nuit de lundi à mardi, et qu’elle a discuté avec l’agent de sécurité du restaurant.

Il lui propose de passer la nuit à son appartement

Lors de ces échanges, elle lui a expliqué qu’elle ne pouvait pas rentrer chez elle et l’homme lui a proposé de passer la nuit à son domicile, situé à Vitry-sur-Seine.

La jeune fille qui habite le Val-de-Marne a expliqué qu’elle avait accepté cette proposition. L’employé et l’adolescente ont alors pris le bus en direction de Vitry, vers 2 heures. Alors qu’ils arrivaient à l’appartement de cet homme, l’adolescente a indiqué qu’il avait une arme de poing dans sa sacoche. Inquiète, elle lui a demandé de quoi il s’agissait, l’homme a rétorqué que c’était un simple jouet.


Forcée à s’allonger, menacée puis violée

Une fois dans le logement, la situation a rapidement basculé selon le récit de la victime. Le mis en cause lui a ordonné de se déshabiller mais la jeune fille a refusé. L’homme a insisté, l’a menacée, et l’a allongée de force sur son lit, avant de la violer. Peu après au cours de la nuit, l’employé est allé dans le salon récupérer son arme de poing avant de la pointer sur la tête de l’adolescente, lui imposant une fellation.

Profitant d’un moment d’inattention de cet homme qui serait âgé d’une vingtaine d’années, la jeune fille a indiqué qu’elle avait récupéré ses affaires puis avait quitté précipitamment l’appartement avant de se diriger dans ce bus pour demander de l’aide, sous le choc.

La victime était-elle en fugue ? Cet homme a-t-il profité de la situation précaire de cette adolescente pour la conduire chez elle et la violer ? Une enquête a été ouverte et confiée aux enquêteurs du commissariat de Vitry-sur-Seine, les investigations se poursuivent.