Val-de-Marne : Une policière hors service suit ses 3 agresseurs et fait appel à ses collègues, l’un a été arrêté


Illustration. (Shutterstock)

Une policière hors service est tombée sur trois faux acheteurs qui l’ont agressée, à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), ce lundi après-midi. Ses réflexes professionnels ont permis l’interpellation de l’un d’entre eux.

INFO ACTU17. Elle est tombée dans un guet-apens, face à trois agresseurs. Une jeune adjointe de sécurité (ADS) affectée dans le Val-de-Marne a convenu d’un rendez-vous avec un acheteur qui l’a contactée suite à une annonce sur le site Le Bon Coin, au sujet de son téléphone qui était à vendre.

La vendeuse a convenu avec l’acheteur qu’ils se retrouvent à 16 heures ce lundi, rue de Paris à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne). Ce dernier devait amener la somme de 700 euros en liquide, en échange du téléphone portable. Une transaction simple qui devait se dérouler sans encombre.

Mais une fois sur place, la jeune policière est tombée face à trois individus qui lui ont arraché son téléphone et les 700 euros qu’elle venait de percevoir. Elle a été molestée et le trio a pris la fuite. Pour autant, la jeune femme n’a pas baissé les bras et a alerté ses collègues.

Il la menace avec une arme de poing

Elle a composé le « 17 » tandis qu’elle suivait les trois auteurs discrètement. L’un s’en est aperçu et s’est soudainement retourné, la menaçant avec une arme de poing.


Les policiers sont arrivés sur place peu après et ont pénétré dans l’immeuble dans lequel les suspects s’étaient réfugiés. L’un a pu être interpellé et les deux autres avaient disparu.

Ce dernier a été placé en garde à vue et l’enquête a été confiée au commissariat de Villeneuve-Saint-Georges. La policière n’a pas été blessée et a déposé plainte. Cette dernière a précisé qu’elle n’avait pas fait état de sa qualité lors de l’agression.