Val-de-Marne : Violente rixe opposant une vingtaine de jeunes devant un collège, un ado de 15 ans entre la vie et la mort


Une violente rixe s'est déroulée devant le collège Jean-Moulin de La Queue-en-Brie. (capture écran Google)

Une violente rixe a fait deux blessés, dont un grave, à La Queue-en-Brie (Val-de-Marne) ce mardi soir. Un adolescent de 15 ans a été évacué à l’hôpital alors qu’il était entre la vie et la mort.

Tout est parti de messages échangés sur les réseaux sociaux entre des jeunes de Champigny-sur-Marne et La Queue-en-Brie. Menaces, provocations : la situation a viré à l’affrontement physique et dans la violence. Vers 19 heures ce mardi soir, une rixe particulièrement violente a éclaté devant le collège Jean-Moulin de La Queue-en-Brie.

Une vingtaine d’adolescents ont pris part à cet affrontement. Un chauffeur de bus qui passait par là s’est interposé quand il a vu deux jeunes en train d’être roués de coups. L’un des agresseurs était muni d’une béquille qui a fini par se briser.

Les deux adolescents, blessés, étaient toujours au sol à l’arrivée des sapeurs-pompiers. L’un était très grièvement blessé à la tête. Âgé de 15 ans, il souffre d’un traumatisme crânien et a été intubé puis placé dans un coma artificiel, avant d’être transporté à l’hôpital Henri Mondor de Créteil. Son pronostic vital était alors engagé.

Le second adolescent est blessé au niveau des jambes et a été conduit à l’hôpital Saint-Camille à Bry-sur-Marne.


Un suspect interpellé et formellement identifié

Dans le même temps, les policiers sont arrivés à leur tour et ont interpellé un suspect tandis que d’autres protagonistes prenaient la fuite. Des barres de fer et la béquille brisée étaient au sol. Le mis en cause âgé de 15 ans est accusé d’avoir porté les coups les plus violents à l’adolescent qui est dans un état grave. Il a été formellement identifié indique une source policière.

Le jeune mis en cause a été placé en garde à vue au commissariat de Chennevières-sur-Marne pour violences volontaires aggravées. Une qualification qui pourrait évoluer selon les avancées de l’enquête. Pour l’heure, les raisons exactes de cette violente rixe ne sont pas connues.