Val-d’Oise : Ils vendent des outils volés sur Leboncoin, les policiers se font passer pour les acheteurs


Illustration © Actu17

Pour tenter d’échapper à leur interpellation, deux suspects ont projeté du gaz lacrymogène sur les policiers.

Tout a débuté lorsque le propriétaire d’outillage volé a retrouvé ses biens sur le site de petites annonces Leboncoin. Cet homme de 38 ans avait été victime d’un cambriolage à son domicile de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), le 25 novembre dernier.

Il donne rendez-vous aux suspects

Se faisant passer pour un acheteur, le trentenaire a donné rendez-vous au vendeur. Ils se sont entendus pour procéder à la transaction jeudi soir, à 20 heures, à Gonesse (Val-d’Oise). Immédiatement, le propriétaire de l’outillage a alerté la police et à l’heure dite, un équipage de policiers a pris sa place pour le rendez-vous fixé sur l’avenue des Bleuets, dans le quartier des Marronniers, rapporte Le Parisien.

Les fonctionnaires du commissariat de police d’Ermont ont vu arriver une Renault Mégane avec trois hommes à bord.

Pris au piège

Après les salutations d’usage, les policiers ont inspecté le matériel et envoyé les photos de l’outillage au légitime propriétaire. Ce dernier a confirmé qu’il s’agissait bien de ses outils haut-de-gamme : un perforateur Hilti et sa mallette Facom.


L’équipage de police a tenté d’interpeller les trois hommes. Mais le conducteur de la Mégane est parvenu à prendre la fuite à pied, abandonnant ses comparses restés dans l’habitacle du véhicule. Pris au piège, les deux suspects ont vidé une bombe lacrymogène sur les policiers avant d’être maîtrisés.

Une procédure pour « recel de vol »

Tous deux, âgés de 18 et 19 ans et originaires de Gonesse, ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour « recel de vol », selon le quotidien francilien. Le propriétaire qui a déposé plainte a pu récupérer ses biens. Les investigations se poursuivent pour tenter de relier les malfrats au cambriolage.