Val-d’Oise : Un jeune homme séquestré et torturé durant des heures, 4 suspects écroués


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock).

La victime a vécu un véritable calvaire durant plusieurs heures. Les actes de torture ont été filmés par ses bourreaux.

Les secours ont été alertés par la victime elle-même, samedi. Le jeune homme de 20 ans leur a affirmé qu’il venait d’être séquestré et torturé durant plusieurs heures dans un appartement de Vauréal (Val-d’Oise). Lorsqu’il a été examiné, il présentait de nombreuses blessures sur le corps et à une main.

Une mauvaise rencontre sur Snapchat

La victime a expliqué avoir fait la connaissance de ses futurs bourreaux, âgés de 16 à 31 ans, sur Snapchat, relate RTL. Le jeune homme a précisé s’être rendu volontairement dans l’appartement de l’un d’eux pour, notamment, y consommer de l’alcool. C’est dans ce huis clos que la situation a totalement dégénéré.

Des actes de torture, filmés

Il se serait d’abord fait dérober son téléphone portable. Les agresseurs ont ensuite laissé libre cours à leurs pulsions violentes. Ils lui ont porté des coups de poing au visage puis l’un d’eux, muni d’un coupe-cigare, a tenté de lui sectionner l’auriculaire droit.

Loin de s’arrêter, les violences de la part de tout le groupe ont redoublé. Les agresseurs ont essayé de noyer le jeune homme dans une baignoire, les menaces de mort ont fusé. Ils n’ont pas hésité à jeter du sel sur ses plaies pour lui occasionner de la souffrance. Détail sordide : ces actes de torture ont été immortalisés en vidéo à l’aide d’un téléphone portable.


Il parvient à s’enfuir

Dans des circonstances encore inconnues, le jeune homme a réussi à s’enfuir et a immédiatement appelé les pompiers. Pris en charge et hospitalisé, il a subi une opération chirurgicale à la main droite et s’est vu délivrer 21 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Le jeune homme a réussi à donner la localisation de l’appartement aux enquêteurs. C’est ainsi que ses bourreaux ont été interpellés lundi et mardi dernier. Les vidéos des scènes de tortures ont pu être saisies. L’appartement supportait de nombreuses traces de sang, vestiges du calvaire enduré par la victime.

Quatre suspect écroués

Quatre individus ont été mis en examen et placés en détention provisoire ce mercredi. Une adolescente de 16 ans a, quant à elle, été placée sous contrôle judiciaire. Tous semblent évoluer dans le milieu des « teufeurs » et faire partie d’un groupe sur Snapchat, rapporte RTL.