Val-d’Oise : Une trentaine d’individus encagoulés tendent un guet-apens aux gendarmes


Illustration. (Shutterstock)

Armés de cocktails Molotov et de mortiers d’artifice, leur plan a été mis à mal par un citoyen vigilant.

L’attaque devait se dérouler le 13 juillet dernier à Louvres (Val-d’Oise) peu après le feu d’artifice de la Fête nationale. Par chance, un automobiliste a prévenu les gendarmes qui fonçaient droit dans un guet-apens.

Une trentaine d’assaillants encagoulés

Deux patrouilles de Gendarmerie se rendaient sur une intervention après l’appel d’un riverain qui se plaignait de jets de pétards. Mais sur leur route, les gendarmes ont été arrêtés par un automobiliste qui les a prévenus qu’un groupe d’une trentaine de jeunes encagoulés les attendaient.

Sur place au niveau du Leader Price, les militaires ont découvert une barricade en feu et une trentaine d’individus alignés, prêts à en découdre.

Des mortiers d’artifice et des cocktails Molotov

Les gendarmes ont dû intervenir et sont parvenus à mettre en fuite les assaillants. Ils avaient prévu d’attaquer les forces de l’ordre armés de mortiers d’artifice et de cocktails Molotov, révèle Le Parisien.


Le groupe s’est reformé et a encerclé un second équipage du Peloton de surveillance et d’intervention (PSIG). Pris par surprise cette fois, les militaires ont tiré au lanceur de balles de défense (LBD) et on utilisé une grenade de désencerclement pour se dégager.

Des agresseurs âgés de 13 à 18 ans

Un suspect a été interpellé et les enquêteurs en ont identifié quatre autres qui ont subi le même sort. Âgés de 13 à 18 ans, les mineurs ont été mis en examen et laissés libres, le majeur a écopé d’un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve, en comparution immédiate.