Valentigney : Un homme gravement blessé par balle dans la rue, un père et son fils interpellés


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Un jeune homme de 25 ans a été grièvement blessé par balle en pleine rue, sur la commune de Valentigney, près de Montbéliard (Doubs) ce dimanche, en début d’après-midi. Il a été héliporté à l’hôpital dans un état grave. Les policiers ont rapidement interpellé deux suspects : un père et son fils.

Des riverains ont fait appel aux secours et à la police vers 14h30 ce dimanche à Valentigney. Un homme âgé de 25 ans venait d’être grièvement blessé par balle, dans le dos, en pleine rue, à proximité de la place Godard, dans le quartier des Buis selon une source proche de l’enquête, confirmant une information de L’Est Républicain. La victime a été prise en charge par les médecins du SAMU puis héliportée au CHU de Besançon. Ses jours ne sont pas en danger.

Les forces de l’ordre ont interrogé des habitants afin de comprendre dans quelles circonstances cet homme avait été visé par un coup de feu. Selon les premiers éléments, le tireur a pris la fuite à bord d’une Renault Clio, conduite par son complice. Un véhicule qui a pu être identifié par les policiers, qui se sont rendus au domicile du propriétaire, sur la commune d’Héricourt située à une vingtaine de kilomètres.

Sur place, les policiers ont découvert une Clio qui correspondait à celle utilisée par les auteurs. Deux suspects se sont rapidement rendus. Il s’agissait d’un père de 54 ans et de son fils de 21 ans, qui sont tous les deux connus des services de police selon cette même source. Les deux hommes ont été placés en garde à vue et seraient passés aux aveux durant leurs auditions.

Six fusils et une arme de poing saisis

Une perquisition a été réalisée dans le logement et les enquêteurs auraient mis la main sur un fusil à pompe de calibre 12, ainsi que cinq autres fusils et une arme de poing. Des munitions ont également été découvertes. A ce stade, on ne sait pas si les suspects détenaient ces armes légalement. Sur la scène de crime, les enquêteurs ont découvert une douille de calibre 12.

Les investigations ont été confiées à la sûreté urbaine du commissariat de la ville. Les motivations des deux auteurs présumés restent à déterminer, la piste d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants est toutefois évoquée. Les mis en cause pourraient être déférés en vue de leur mise en examen pour tentative d’homicide aggravée.