Vaucluse : Il fuit la police et abandonne sa voiture, puis va déposer plainte pour le vol de son véhicule au commissariat


Illustration. (JPstock / Shutterstock)

Cet homme de 31 ans a tenté de faire croire aux forces de l’ordre que sa voiture avait été volée. La veille à Cavaillon (Vaucluse), il avait fuit un contrôle des forces de l’ordre et avait abandonné son véhicule dans lequel les policiers avaient saisi de la drogue et plus de 2000 euros en numéraire.

L’affaire a débuté lorsqu’une patrouille de police a repéré vers 01h40 dans la nuit de mardi à mercredi, une Renault Clio avec deux individus à bord. Le conducteur venait de quitter la cité du docteur Ayme, à Cavaillon. En pleine période de confinement liée à la pandémie de coronavirus, les forces de l’ordre ont décidé de procéder au contrôle de la voiture, afin de déterminer pour quel motif ces deux hommes ont pris la route durant la nuit.

Le chauffeur ne l’a pas entendu de cette oreille et a accéléré. L’homme a traversé de nombreuses rues de Cavaillon à pleine vitesse pour se débarrasser des policiers. Mais à la sortie de la ville, il a perdu le contrôle de sa voiture et a fait une sortie de route.

De la drogue, de l’argent et des cartouches de 9mm

Les deux individus ont alors pris la fuite à pied et n’ont pu être interpellés. Les enquêteurs ont inspecté la Clio des suspects, dans laquelle ils ont découvert des produits stupéfiants : 4 grammes d’herbe de cannabis mais également 1,5 gramme de cocaïne.

En outre, deux téléphones portables neufs se trouvaient dans le véhicule, mais aussi un troisième téléphone ainsi que la somme de 2150 euros en numéraire. Les enquêteurs ont aussi saisi huit cartouches de calibre 9mm.


Il affirme que sa voiture a été volée

L’enquête s’est accélérée dès le lendemain. Les policiers du commissariat de Carpentras ont en effet reçu la visite… du propriétaire de la Clio, qui était recherché par leurs collègues de Cavaillon. L’homme venait déposer plainte, expliquant que son véhicule avait été volé. Une version qui n’a pas convaincu les policiers, qui l’ont placé en garde à vue.

Face aux enquêteurs de Cavaillon, le mis en cause âgé de 31 ans, bien connu des services de police, a expliqué qu’il n’avait rien à voir avec le refus d’obtempérer commis la nuit dernière et que sa voiture avait en fait été volée.

Pour appuyer sa version, l’homme a affirmé qu’il se trouvait à Carpentras au moment de cette course-poursuite.

Trahi par son téléphone

Les enquêteurs ont donc décidé d’effectuer des vérifications concernant la position de son téléphone portable cette nuit-là. Le bornage de son mobile, qui n’avait pas été abandonné dans la voiture, correspondait au trajet de la Clio en fuite. Un élément que le mis en cause risque d’avoir du mal à expliquer, face à la justice.

Les policiers soupçonnent le trentenaire de s’être rendu dans le quartier du docteur Ayme pour se fournir ou pour avoir vendu des produits stupéfiants.

Déféré au parquet ce jeudi matin, le suspect a été placé en détention provisoire à la demande du juge des libertés et de la détention (JLD), à la maison d’arrêt d’Avignon-Le Pontet. Il doit être jugé au tribunal correctionnel, en comparution immédiate, ce vendredi.