Vidéo tournée au 35e RI de Belfort : l’armée de Terre condamne les violences exercées par des instructeurs


Une vidéo diffusée depuis la fin du mois d'août sur les réseaux sociaux montre des violences exercées par des instructeurs sur de jeunes recrues. (capture vidéo Snapchat)

Dans une vidéo publiée en août sur les réseaux sociaux, de jeunes recrues du 35ème Régiment d’infanterie (RI) de Belfort se font frapper par leurs instructeurs. La séquence compte plusieurs centaines de milliers de vues et fait particulièrement parler d’elle.

Ce n’est que le 30 septembre que l’armée de Terre a réagi publiquement à cette vidéo devenue virale. On peut y voir de jeunes militaires se faire gifler, frapper à coups de poing et de genou par… leurs instructeurs.

L’armée de Terre réagit

Face à l’émoi suscité par la vidéo, l’armée de Terre a finalement publié un message sur Twitter indiquant que de tels comportements ne sont pas tolérés. Elle ajoute que « cette affaire est connue, prise en compte » et que « les responsables ont été sanctionnés.

« Pas de bizutage »

Interrogé ce jeudi par L’Est Républicain, le chef du régiment, le colonel Augier, a souhaité replacer la scène dans son contexte. Il indiqué que « la remise de grades officielle s’était déroulée au Ballon d’Alsace », et a ajouté que « 25 jeunes [avaient] voulu une cérémonie plus virile, moins cordiale. Ils en ont parlé à leurs sergents, qui ont fait l’erreur d’accepter ».

Selon lui, cette scène est un « fait unique, non organisé » évacuant totalement la possibilité qu’il s’agisse de « brimades ».


Ce cadre de l’armée a enfin précisé qu’il avait convoqué la totalité du régiment pour un rappel des règles. Il a enfin indiqué qu’au terme de l’enquête interne qui est menée, les trois auteurs des coups et la personne qui a filmé écoperont d’une sanction qui « aura vertu d’exemple pour éviter que de tels actes ne se reproduisent », relate le quotidien régional.