Vincent Lambert : Le Conseil d’État valide l’arrêt des soins


Vincent Lambert est dans un état végétatif depuis près de 10 ans. DR

Les parents de Vincent Lambert ont fait savoir qu’ils allaient faire un recours devant la Cour européenne des droits de l’homme.


Vincent Lambert, tétraplégique, se trouve dans un état végétatif depuis 10 ans. Le Conseil d’État a validé ce mercredi la décision médicale d’interrompre les traitements du patient.

Son cas est devenu depuis quelques années, le symbole du débat sur la fin de vie en France. La plus haute juridiction administrative s’est prononcée pour l’arrêt des soins, une décision prise le 9 avril 2018 par le CHU de Reims et contestée par les parents du patient.

A la fin du mois de janvier, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne avait déjà validé l’arrêt des soins qualifiant leur poursuite d' »obstination déraisonnable ».

Un recours devant la CEDH

Les parents de Vincent Lambert ont annoncé par l’intermédiaire d’un communiqué de leurs avocats, qu’ils avaient déposé un recours devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Les parents du patient ont également saisi le Comité international de protection des droits des personnes handicapées (CIDPH) de l’ONU, sur « des fondements juridiques différents ».