Violences urbaines à Nogent-sur-Oise : les policiers visés par des jets de cocktails Molotov


Des violences urbaines ont éclaté à Nogent-sur-Oise ce jeudi soir. (captures écran vidéos Djamel Benkherouf)

Des violences urbaines se sont déroulées à Nogent-sur-Oise (Oise) ce jeudi soir. Les policiers ont été attaqués à plusieurs reprises par des dizaines d’individus encagoulés qui ont notamment utilisé des cocktails Molotov.

INFO ACTU17. Soirée de violences à Nogent-sur-Oise. Tout a commencé par un appel 17 peu avant 20h30, indiquant un feu de poubelle dans le quartier des Rochers. Un équipage de police-secours s’est immédiatement rendu sur place afin de constater ce qu’il se passait exactement.

Mais une fois sur les lieux, les policiers ont été attaqués par une vingtaine d’individus encagoulés et encapuchonnés qui avaient visiblement tout préparé. Les fonctionnaires ont reçu de nombreux projectiles, des pierres mais également un cocktail Molotov selon une source policière. Pris dans un guet-apens, les forces de l’ordre ont demandé du renfort. Deux vitres de leur voiture ont été brisées.

Des poubelles incendiées et placées au milieu de la route

Quelques minutes plus tard, le groupe d’agresseurs s’est déplacé jusqu’à la rue Faidherbe où ils ont bloqué la circulation, en incendiant de nombreuses poubelles ainsi que des arbustes. Les sapeurs-pompiers sont intervenus après que la police a sécurisé la zone.

Des images de ces incendies volontaires ont été filmées par Djamel Benkherouf, l’ancien adjoint au maire qui a annoncé au début du mois, sa candidature aux municipales 2020 via une liste citoyenne soutenue par La France Insoumise (LFI).


 

C’est ensuite un bus qui a été pris pour cible par ces individus qui ont jeté des bouteilles en verre sur le véhicule, le dégradant.

Des jets de cocktails Molotov, de pavés et de bouteilles en verre

Les renforts de police de plusieurs communes voisines sont arrivés sur place. Au cours de ces violences urbaines qui ont duré près de deux heures, les forces de l’ordre ont fait face à un groupe d’une cinquantaine d’individus qui leur ont jeté plusieurs cocktails Molotov à nouveau, des pavés et des bouteilles en verre.

Les policiers ont répliqué par des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD 40) ainsi qu’avec une trentaine de grenades lacrymogènes. Aucun des agresseurs n’a pu être interpellé au cours des affrontements. En outre, il n’y a pas de blessé à signaler du côté des forces de l’ordre.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Nogent-sur-Oise afin d’identifier les auteurs de ces violences.