Violentes explosions à Beyrouth : au moins 73 morts et 3700 blessés


Une double explosion a fait des dizaines de morts et plusieurs milliers de blessés à Beyrouth ce mardi. (capture écran vidéo/DR)

Deux puissantes explosions se sont produites à Beyrouth (Liban) ce mardi après-midi vers 17h10 (18h10, heure locale). Il y a au moins 73 morts et 3700 blessés selon le dernier bilan officiel. De nombreuses vidéos amateurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

00h34. Le président américain Donald Trump s’est exprimé lors d’une conférence de presse et a estimé que les explosions survenues à Beyrouth « ressemblent à un terrible attentat ».

00h02. Le Premier ministre libanais Hassan Diab a expliqué qu’un stock de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium non sécurisé, était à l’origine des explosions au port de Beyrouth.

« Il est inacceptable qu’une cargaison de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans prendre de mesures préventives et en mettant en danger la sécurité des citoyens », a-t-il lancé. « Je ne me reposerai pas tant que nous n’aurons pas trouvé la personne responsable de ce qui s’est passé, afin que nous puissions lui demander des comptes et imposer la sanction la plus sévère », a également prévenu Hassan Diab.

A titre de comparaison, l’explosion de l’usine AZF à Toulouse le 21 septembre 2001, avait été causée par un stock de 300 tonnes de nitrate d’ammonium. Neuf fois moins.

23h51. Des soldats de la mission de l’ONU au Liban (Finul), dont le navire était amarré dans le port de Beyrouth, ont été blessés, certains grièvement, a annoncé la Finul. Ils ont été évacués vers « les hôpitaux les plus proches ».


23h02. Nouveau bilan provisoire d’au moins 73 morts et 3700 blessés.

22h21. Au moins 67 morts et 3600 blessés selon un dernier bilan provisoire donné par le ministre de la Santé libanais.

21h59. Plusieurs médias locaux évoquent la piste d’un stock de nitrate d’ammonium qui aurait explosé. Ce corps chimique est à l’origine de la violente explosion qui s’était produite le 21 septembre 2001 à l’usine AZF de Toulouse (Haute-Garonne). 31 personnes avaient été tuées, 2500 autres blessées.

21h41. Un nouveau bilan provisoire donné par le ministre de la Santé libanais fait état d’au moins 50 morts et 2750 blessés.

21h32. Une nouvelle vidéo amateur montre l’extrême violence de l’une des explosions.

21h15. Le bilan grimpe à au moins 40 morts annonce le ministre de la Santé libanais sur la chaîne Al-Jazeera

20h51. Le ministre de la Santé libanais annonce un bilan d’au moins 30 morts et 3000 blessés.

20h49. Emmanuel Macron a réagi sur Twitter et annonce que « des secours et des moyens français sont en cours d’acheminement » : « J’exprime ma solidarité fraternelle avec les Libanais après l’explosion qui a fait tant de victimes et de dégâts ce soir à Beyrouth. La France se tient aux côtés du Liban. Toujours. Des secours et moyens français sont en cours d’acheminement sur place ».

20h47. La Croix-Rouge libanaise annonce qu’il y a au moins 2200 blessés qui ont été recensés jusqu’ici.

20h45. Un haut responsable israélien a affirmé qu’Israël n’avait « aucun lien » avec les explosions à Beyrouth.

20h42. Le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a expliqué que ces explosions pourraient être dues à des « matières explosives confisquées depuis des années ». Une enquête a été ouverte afin de déterminer leur origine exacte.

20h39. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré que la France se tenait aux « côtés du Liban » et était prête à lui apporter son aide.

19h26. Une nouvelle vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre l’extrême intensité d’une des deux explosions.

19h23. La Croix Rouge libanaise appelle les habitants à faire des dons de sang alors qu’il y aurait déjà au moins 1000 blessés recensés. Un jour de deuil national a été décrété.

18h50. Un premier bilan donné par les autorités fait état d’au moins 10 morts.

18h42. Le drame survient alors que le Liban traverse sa pire crise économique depuis des décennies. Le pays connait une dépréciation monétaire inédite, une hyperinflation et des licenciements massifs notamment.

18h06. Sur une vidéo amateur publiée sur Twitter, il est possible de se rendre compte de l’ampleur des dégâts.

18h02. La Croix Rouge libanaise indique qu’il y aurait des centaines de blessés. Une autre vidéo amateur a été diffusée sur Twitter et montre ce qui serait la seconde explosion. Elle est particulièrement violente.

17h40. Les déflagrations ont été entendues dans plusieurs quartiers de Beyrouth. Leur origine exacte est à ce stade inconnue. Plusieurs vidéos amateurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux et montrent la violence de ces explosions. Des bâtiments ont eu leurs vitres brisées par le souffle. Les dégâts sont très importants sur plusieurs centaines de mètres.

Il y a de nombreuses victimes. Les médias locaux montrent en effet des images de personnes coincées sous des décombres, certaines étant blessées. Un incident au port de la ville serait à l’origine des déflagrations.