Vitry-sur-Seine : Un homme tué d’un coup de tournevis en pleine rue sous les yeux de sa compagne


Un homme a été tué d'un coup de tournevis en pleine rue, ce jeudi 20 août 2020 à Vitry-sur-Seine. (photo DR)

Un trentenaire qui circulait en voiture avec sa compagne à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) a eu une altercation avec un piéton. Ce dernier lui a porté un coup de tournevis mortel en plein thorax.

Un homme de 39 ans a été tué à hauteur du magasin Franprix de l’avenue du 8 Mai 1945 à Vitry-sur-Seine, ce jeudi soir, relate Le Parisien. Vers 19h30, cet habitant du secteur a eu une altercation avec un piéton, alors qu’il circulait dans sa voiture avec sa compagne. Le ton est monté entre les deux hommes et le conducteur a quitté son véhicule. Le piéton l’aurait poignardé peu après au thorax, au niveau des poumons.

Des témoins ont évoqué le fait que l’agresseur avait utilisé un tournevis pour frapper sa victime. L’homme, grièvement blessé, est remonté dans son véhicule et a parcouru une cinquantaine de mètres. Il a ouvert sa portière et s’est effondré sur la chaussée. Malgré leurs efforts, les secours n’ont pas pu le réanimer. L’homme est décédé vers 20h40, sous les yeux de sa compagne.

Une altercation entre eux le matin même

Le suspect a pris la fuite immédiatement après l’agression et il est toujours activement recherché. En charge de l’enquête, les policiers du Service départemental de la police judiciaire (SDPJ) du Val-de-Marne ont pu déterminer que les deux hommes avaient déjà eu une altercation dans la rue le matin même, non loin de là.

« Ils se sont recroisés le soir en présence de la compagne de la victime, et alors que l’agresseur semblait promener son chien », selon une source proche de l’affaire citée par le quotidien francilien. Les raisons du différend qui les opposait ne sont pas encore connues.


L’agresseur présumé a été identifié

Les fonctionnaires de police du commissariat local n’ont pas eu de mal à identifier le suspect en fuite. Il s’agit d’un homme de 43 ans, qui serait domicilié à quelques pas des lieux du crime.

Dans un communiqué publié ce vendredi à la mi-journée, le maire de Vitry-sur-Seine Pierre Bell-Lloch (PCF) a indiqué s’associer « à la douleur des proches de la victime ainsi qu’à la peine de tous les habitant.es de notre ville ». « Soyons d’abord ensemble aux côtés des familles. Viendra le temps de construire, par notre humanité et nos valeurs de paix, l’apaisement nécessaire à la construction d’une société sans violences. La violence n’a pas sa place à Vitry », a-t-il conclu.