Yonne : Un gendarme qui a neutralisé un homme armé d’un couteau a été mis en examen


Illustration. (shutterstock)

Un gendarme qui a neutralisé mortellement un homme armé d’un couteau en décembre dernier dans le village de Mélisey (Yonne), a été mis en examen « pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » a annoncé le parquet.


L’intervention s’est déroulée le 28 décembre dernier à Mélisey, village de 256 habitants. Un homme âgé de 56 ans a menacé les passants avec un couteau de boucher raconte L’Yonne Républicain. Le suspect a pris la fuite et trois gendarmes sont partis à sa poursuite, deux à pied et le troisième en voiture.

« La course-poursuite s’est passée dans les champs », avait expliqué le procureur de la République, Hugues de Phily, au lendemain des faits. « L’homme qui était menaçant s’est mis face à eux et a avancé en courant avec ce couteau ». C’est à ce moment-là qu’un gendarme a ouvert le feu « à deux reprises ». L’agresseur est décédé.

Le militaire de la communauté de brigades de Tonnerre, qui a neutralisé le quinquagénaire, a été entendu par le juge d’instruction en charge du dossier. Il a alors « été mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort, sans intention de la donner », a annoncé le procureur de la République.

La légitime défense « n’est pas exclue à ce stade »

« Ce n’est pas une déclaration de culpabilité, la mise en examen ouvre notamment des droits d’accès au dossier et le gendarme n’a fait l’objet d’aucune mesure de sûreté », a mentionné le magistrat. « J’insiste sur le fait que la question de la légitime défense se pose et qu’elle n’est pas exclue à ce stade de l’instruction. »


En outre, il n’y a pas de constitution de partie civile dans cette affaire a souligné Hugues de Phily.