Yvelines : 2 hommes mis en examen pour de violentes agressions contre des personnes âgées


Les policiers ont saisi un pistolet de calibre 7,65 lors des perquisitions, mais également des bijoux et des montres de luxe, ainsi que 2100 €. (photos police nationale)

L’un des deux agresseurs venait de sortir de prison.

Ce vendredi, un juge d’instruction du palais de justice de Versailles a mis en examen deux ressortissants serbes soupçonnés de violentes agressions contre des personnes âgées. Leur dernier méfait remonte au 15 mars dernier et a permis leur identification.

Une bague sertie de diamants de 50 000 €

Ce jour-là vers 19 heures, trois individus qui se trouvent devant une demeure de Chesnay-Rocquencourt dans les Yvelines surprennent un couple de retraités qui arrive chez lui. Ils veulent s’emparer de la bague que porte au doigt la femme. Le bijou est estimé à 50 000 euros et la victime ne se laisse pas faire.

Les agresseurs la rouent de coups, lui brisant le nez et la cloison orbitale. Son mari est aspergé de gaz lacrymogène, relate Actu.fr, et une voisine venue à leur secours est aussi passée à tabac. Par chance, le véhicule des malfaiteurs a été filmé par la vidéosurveillance lors de leur fuite.

Des agressions au mode opératoire similaire

Les enquêteurs ont relevé des similitudes avec d’autres faits commis à La Celle-Saint-Cloud, le 29 novembre, et le 1er décembre à Vélizy-Villacoublay.


Un suspect a rapidement été identifié et les policiers se sont rendu compte qu’il avait quitté la prison de Réau en Sein-et-Marne en 2018. Un complice a, lui aussi, été localisé en surveillant le premier.

Leur véhicule a été découvert incendié le 14 avril dernier au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Il venait d’être repéré sur un acte violent commis dans le XVIIème arrondissement de Paris.

La police passe à l’action

Sans plus tarder, les enquêteurs ont procédé à l’interpellation de ces deux malfaiteurs.

Les perquisitions ont été fructueuses car les policiers ont retrouvé les vêtements signalés lors de l’agression de la Celle-Saint-Cloud, ainsi qu’un pistolet semi-automatique de calibre 7,65 mm, des bijoux volés, des montres de luxe Rolex et de l’argent : 2 100 euros en grosses coupures.

Les deux malfaiteurs ont été mis en examen.