Yvelines : Elle poignarde à mort un enfant de 10 ans et blesse grièvement sa petite sœur de 4 ans


Illustration. (photo Remy Buisine ©)

Un enfant âgé de 10 ans a été tué à coups de couteau dans la nuit de jeudi à vendredi à Limay (Yvelines). Sa sœur de 4 ans est quant à elle grièvement blessée. Une femme a été interpellée, elle a affirmé être « possédée ».


Effroyable drame dans les Yvelines durant cette nuit de Noël. Un enfant de 10 ans a été poignardé à mort, tandis que sa sœur âgée de 4 ans a reçu des coups de couteau rapporte Le Parisien. La fillette est dans un état grave et a été transportée en état d’urgence absolue à l’hôpital Robert Debré à Paris (XIXe). Les faits se sont produits vers 03h20, dans la rue Georges Danton à Limay.

Le petit garçon n’a pu être sauvé par les secours malgré les tentatives de réanimation. Sa sœur présente des blessures aux bras et aux jambes. Les deux enfants jouaient dans le jardin situé à l’arrière du bâtiment où ils habitent, lorsqu’une femme s’est jetée sur eux pour les attaquer.

« Possédée par le diable »

La tueuse présumée a été interpellée rapidement par les policiers, dans un appartement. Elle avait des lacérations au niveau des bras. Cette dernière a affirmé « qu’elle était possédée par le diable » et a reconnu les faits précise une source proche de l’enquête au quotidien francilien.

La mise en cause a été placée en garde à vue puis transportée à l’hôpital de Poissy. Elle faisait l’objet d’un suivi psychiatrique. Le couteau qu’elle aurait utilisé pour attaquer les deux enfants a été retrouvé dans un fourré, à proximité du lieu du drame. Il s’agit d’une arme blanche avec une lame d’une quinzaine de centimètres.


Selon franceinfo, le petit garçon était le neveu de la tueuse présumée et la petite fille est sa nièce. Cette femme âgée de 38 ans qui s’était vu confier la garde des enfants provisoirement, les aurait réveillés dans la nuit pour sortir avec eux dans le jardin, alors qu’elle tenait son bébé. Le nourrisson est sain et sauf. Les investigations ont été confiées à la sûreté départementale des Yvelines.